Pénurie des médecins : Quelles sont les trois régions les plus touchées?

SANTE Une partie de la France est touchée par la pénurie des médecins... 

Claire Chédeville

— 

Plusieurs territoires français subissent une pénurie de médecins...
Plusieurs territoires français subissent une pénurie de médecins... — Martin Lee/REX Shutters/SIPA

281 087. Le nombre de médecins n’a jamais été aussi important et pourtant la France manque de services médicaux dans plusieurs régions, constate l’Atlas 2015 de la démographie médicale publié mardi par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom). Zoom sur les trois régions les plus touchées et à l’inverse sur les trois les plus préservées.

Les 3 régions les plus touchées

  • L’Ile-de-France a connu une baisse importante de son personnel médical entre 2007 et 2015. 1835 médecins ont quitté la région, et plus particulièrement la ville de Paris. Le nombre de médecins inscrits au tableau de l’Ordre des 8 départements de l’Ile-de-France a diminué de 6 %.
  • La région Centre connaît également une diminution de ses médecins. L’Atlas recense 234,5 médecins pour 100.000 habitants. Une baisse d’effectif de 3.3 % a été enregistrée entre 2007 et 2015. La situation risque de s’aggraver car la population de praticiens est vieillissante. On compte environ 28.7 % de 60 ans et plus.
  • C’est en Picardie que la démographie médicale était la plus faible au 1er janvier 2015, en Picardie avec 230.9 médecins seulement pour 100.000 habitants. Les petits villages sont particulièrement touchés car les médecins qui partent ne sont pas toujours remplacés, comme à Coye-la-Forêt (Oise). Entre 2007 et 2015, la Picardie a perdu 1.9 % de médecins actifs.

A l’inverse, les 3 régions les plus préservées

  • La Région Paca est celle qui a la plus forte densité enregistrée par le Cnom : 352 médecins pour 100.000 habitants pour un total de 17.606 médecins. Les Alpes-Maritimes et le Var sont les départements où se trouvent le plus de praticiens (4.156 et 3.108).
  • Le Rhône-Alpes, a également, une forte attractivité médicale. Il comptabilise 306 médecins pour 100.000 habitants pour un total de 19.707 médecins dans la région. Une dynamique qui devrait se maintenir alors qu’en Haute-Savoie, par exemple, la part de jeunes praticiens est équivalente à la part des plus de 60 ans (20 %),
  • La Corse s’en sort aussi plutôt bien, puisque l’étude comptabilise un total de 874 médecins avec 273.4 médecins pour 100.000 habitants. La part des 60 ans et plus, est tout de même très importante (32.5 %).