Diabète: 700.000 Français ignorent être malades

SOCIETE A l'occasion de la Semaine de prévention du diabète, la Fédération française des diabétiques met l'accent sur la prévention et un dépistage est même possible via la Web...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une personne s'injectant de l'insuline à cause de son diabète.
Illustration d'une personne s'injectant de l'insuline à cause de son diabète. — West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

Alors que s’est ouverte, ce samedi, la 4e édition de la Semaine de la prévention du diabète, la Fédération française des diabétiques (FFD) entend sensibiliser un maximum de Français en lançant une vaste campagne d’information sur le « dépistage des risques », notamment tournée vers ces malades qui s’ignorent.

Car, dans l’Hexagone, selon les chiffes de la FFD, quelque 700.000 personnes ignorent encore souffrir de diabète. Alors, jusqu’au 13 juin, réseaux sociaux, radio et journaux sont mobilisés et le hashtag #contrelediabete devrait permettre aux Français de tout savoir sur cette maladie qui touche déjà 4 millions de personnes en France.

Cinq questions et trente secondes pour un dépistage

Durant toute la semaine, la fédération s’installera également dans plus d’une centaine de communes afin d’informer le public sur les moyens de prévenir le diabète ou de ralentir son évolution… et proposera un test d’évaluation des risques (1). Un test également disponible sur Internet. Ou cinq questions et trente secondes pour savoir si l’on est sujet au diabète ou déjà atteint par la maladie.

A noter que si le test se révèle positif, la FFD conseille une consultation rapide chez le médecin généraliste. Car, on le sait, le diabète non traité entraîne de sévères complications en cascade telles que le rétrécissement des vaisseaux sanguins, la formation de caillots, des angines de poitrine, des infarctus, des amputations ou une dégradation de la rétine.

Diabète : Obésité maternelle et hérédité augmentent les risques chez l’enfant

Pour rappel, le diabète de type 1 se déclare avant l’âge adulte, le second, beaucoup plus fréquent (90 % des cas), apparaît souvent après l’âge de 20 ans et peut rester invisible durant de longues années.

 

(1). Le diabète, qui peut être de type 1 ou de type 2, est caractérisé par un excès de glucose dans le sang (égal ou supérieur à 1,26 g/l à jeun). Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique sont des facteurs de risque importants chez les personnes génétiquement prédisposées.