Ne pas se brosser les dents pourrit-il la santé?

IMMUNOLOGIE L'étude d'un médecin britannique, qui relie hygiène buccale et efficacité des globules blancs, est critiquée en France…

Anissa Boumediene

— 

Illustration d'une jeune femme sur le point de se brosser les dents.
Illustration d'une jeune femme sur le point de se brosser les dents. — P.WIDMANN/TPH/SIPA

A part attraper des caries et faire défaillir ses voisins à cause de son haleine fétide, ne pas se brosser les dents pourrait avoir des répercussions autrement plus graves sur la santé. C’est ce que déclare le britannique Christoffer Van Tulleken, médecin star en Grande-Bretagne et spécialiste des maladies infectieuses, qui pour les besoins d’une expérience, ne s’est pas brossé les dents pendant quinze jours.

A la fin de la quinzaine, Christoffer Van Tulleken s’en est tiré avec une gingivite, une inflammation des gencives, qui ont saigné au premier brossage. Cette inflammation aurait aussi endommagé son système immunitaire, d’après le résultat des tests menés par le Pr Iain Chapple, de l’université de l’école dentaire de Birmingham. Les globules blancs du médecin britannique seraient devenus « moins efficaces pour contrer les inflammations », comme il l’explique au Daily Mail.

« Une observation trop audacieuse »

« Ce n’est pas une donnée scientifique et médicale établie, c’est une observation trop audacieuse », conteste Jacques Thèze, directeur du service d’immunologie à l’Institut Pasteur et auteur de La force du système immunitaire (Odile Jacob). « Too much is too much ! Une simple gingivite n’a pas de tels effets », poursuit-il.

Selon le médecin britannique, au-delà de la simple gingivite, les inflammations chroniques pourraient entraîner la survenue de maladies graves telles que diabète de type 2, maladie d’Alzheimer, cancer et maladies cardiovasculaires.

Pour ce qui est des maladies cardiovasculaires, Christoffer Van Tulleken serait dans le vrai. « Quand on a des bactéries sur les dents, on déclenche une réaction d’inflammation qui s’accroît et peut devenir chronique, relevait Corinne Lallam, chirurgien-dentiste. Les bactéries vont essaimer dans le corps et se fixer de façon aléatoire sur des zones à risque. Ce choc va provoquer une réaction problématique sur le cœur. »

« Aucun lien ni preuve »

« L’inflammation déclenche une réponse du système immunitaire. Chez les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde ou les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (Mici), le fonctionnement du système immunitaire est impacté », indique Jacques Thèze. « L’inflammation chronique est elle-même une maladie du système immunitaire, précise-t-il. Et il n’existe aucun lien ni preuve du lien entre maladies chroniques inflammatoires et maladie d’Alzheimer ou cancer ».

Dans le doute, pour avoir des dents en bonne santé, l’Union française de la santé bucco-dentaire rappelle qu’il faut se les brosser deux fois par jour.