Obésité: Le bruit favoriserait la prise de poids

ETUDE A chaque augmentation de 5 décibels, le tour de taille augmenterait de 0,21cm…

20 minutes avec agence
— 
Illustration obésité.
Illustration obésité. — PAUL ELLIS/AFP

Si l’on en croit les résultats d’une récente étude suédoise, l’exposition quotidienne à des nuisances sonores, notamment au bruit des transports, pourrait augmenter le tour de taille.

Pour établir un lien entre obésité et exposition au bruit, une équipe de chercheurs suédois de l’Institut Karolinska a comparé la qualité de vie d’habitants de différentes zones péri-urbaines de la ville de Stockholm avec celle d’individus vivant en zone rurale. Au total, 5.075 hommes et femmes ont été interrogés et soumis à différents examens médicaux entre 2002 et 2006.

25 % des personnes en surpoids vivent dans le bruit

D’après les résultats de l’étude, publiés ce dimanche dans la revue Occupational and Environment, 25 % des personnes confrontées quotidiennement au bruit sont en surpoids. En effet, le tour de taille augmenterait en moyenne de 0,21 cm à chaque augmentation de 5 décibels. A noter que le risque est encore plus important pour les femmes.

Obésité : L’Europe confrontée à une épidémie d’ici 2030 selon l’OMS

Autre détail intéressant, les personnes exposées à trois sources de pollution sonores ont deux fois plus de chances que les autres (qui n’étaient exposées qu’à une seule source de bruit, NDLR) de prendre du poids.

Une explication hormonale ?

Cette corrélation s’expliquerait, selon les auteurs de l’étude, par l’action du cortisol, une hormone qui, sécrétée en cas de stress (qui provoque le stockage des graisses au niveau de l’abdomen), serait susceptible d’être davantage produite lorsque le bruit est élevé. 

Autre hypothèse, la pollution sonore pourrait aussi avoir un effet néfaste sur le métabolisme et la fonction cardiovasculaire en influant sur le sommeil. Ainsi, des mauvaises nuits pourraient changer les habitudes alimentaires et favoriser la prise de poids.