Etats-Unis: Les talons hauts à l'origine de 123.355 accidents en dix ans

ETUDE Portés trop fréquemment, les talons peuvent entraîner une courbure de la colonne vertébrale et des douleurs sciatiques…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de talons hauts
Illustration de talons hauts — NIKO NIVIERE LE FLOCH / SIPA

Symbole de la féminité, les talons hauts peuvent être dangereux pour les femmes, qui s’exposent à des lésions parfois sérieuses. Ainsi, le nombre de blessures causées par des talons hauts, a doublé en dix ans aux Etats-Unis, selon une étude publiée mi-mai dans la revue Journal of Foot and Ankle Surgery.

Au total, les chercheurs de l’université d’Alabama à Birmingham (États-Unis) ont recensé près de 3.294 blessures liées au port de hauts talons, causant 123.355 accidents nécessitant un recours aux services d’urgence sur la période 2002-2012. Si, rapporté au global, seules 8 femmes sur 100.0000 se blessent, cette proportion tend à augmenter chez les femmes de 30 à 39 ans (11 femmes sur 100.000) et plus encore chez les Américaines de 20 à 29 ans (18.4 femmes sur 100.000).

80 % des blessures concernent le pied ou la cheville

« Si le port de chaussures à talons hauts est chic, il serait bon de rappeler que d’un point de vue médical, il peut engendrer de sérieux problèmes » rapporte Gerald McGwin, principal auteur de l’étude citée par France TV Infos. Et pour cause, les chevilles et les pieds (qui concentrent, à eux deux, 80 % des blessures) sont les premiers à pâtir du port de talons hauts. Selon les chercheurs, marcher régulièrement avec ces chaussures réduirait le mouvement du musculaires de la cheville, ce qui, à long à terme, provoquerait inconfort et troubles musculosquelettiques.

20 % des blessures concernent l’épaule, le genou, le tronc ou la tête. Portés trop fréquemment, les talons hauts peuvent entraîner une courbure de la colonne vertébrale et des douleurs sciatiques précisent les auteurs de l’étude.

Les talons hauts rendraient les hommes serviables

L’usage des escarpins doit donc rester mesuré

« Nous avons constaté que près de la moitié des blessures se sont produites à domicile, ce qui soutient l’idée qu’il faut adapter le port des chaussures à l’occasion », indique Gerald McGwin. Pour éviter les blessures, les chercheurs recommandent aux fans de talons de surveiller la fréquence et la durée du port de ces chaussures.

Philippe Villeneuve, podologue-ostéopathe président de l’association de posturologie internationale est du même avis. Selon lui, l’usage des escarpins doit donc rester mesuré. Il prône la règle de l’alternance entre chaussures plates et surélevées. Mais aussi l’utilisation de semelles dites « de posture » à capteurs sensoriels, comme en portent certains petits rats d’Opéra.