Alimentation: Le sel retarderait le déclenchement de la puberté

ETUDE Des chercheurs préconisent une réduction des taux de sodium dans les plats industriels...

20 Minutes avec agence

— 

Les Salins du Midi, groupe historique du sel français qui détient notamment la marque La Baleine, ont été mis en vente par leurs propriétaires, rapportent Les Echos mercredi.
Les Salins du Midi, groupe historique du sel français qui détient notamment la marque La Baleine, ont été mis en vente par leurs propriétaires, rapportent Les Echos mercredi. — Pascal Guyot afp.com

« La forte consommation de sel a le potentiel de considérablement affecter la puberté et justifie une attention accrue », lâche la chercheuse Dori Pitynski, de l’Université du Wyoming (Etats-Unis). Auteure de la première étude sur les effets du sodium sur la santé reproductive, la scientifique affirme donc qu’une alimentation à forte teneur en sel, « très répandue dans les pays occidentaux », retarderait la survenue de la puberté.

Présentés l’an dernier lors du dernier congrès européen d’endocrinologie, à Dublin (Irlande), ses résultats de son étude, publiée cette semaine dans le British Medical Journal, affirment également que ces retards de puberté entraîneraient des problèmes de comportement, du stress et réduiraient la fertilité.

Ne pas supprimer le sel des assiettes

Souhaitant démontrer le rôle du sel dans le déclenchement du changement hormonal, l’équipe de Dori Pitynski a administré à des rats un taux de sodium trois ou quatre fois supérieur aux recommandations médicales quotidiennes pour l’homme. Conséquences ? D’importants retards de puberté.

Et d’en conclure que ces travaux « montrent que de forts taux de sel ont des effets contraires sur la santé reproductive », explique le professeur Pitynski. « On sait que les régimes très gras accélèrent la survenue de la puberté, mais notre étude montre que les rats qui reçoivent une alimentation à forte teneur en sel, même en l’absence de graisses, rencontreront également un retard de puberté. »

Sport, sel, alcool : Seize millions de vies pourraient être sauvées grâce à la prévention

Mais pas question pour autant de supprimer le sel des assiettes, notent les experts. L’aliment étant tout de même nécessaire à la survenue du processus de puberté (les rats privés de sel ont aussi enregistré des retards de puberté). Reste que pour les auteurs de l’étude, il faudrait aujourd’hui que les industriels réduisent le taux de sodium qu’ils ajoutent dans leurs plats préparés.