VIDEO. Népal: Un demi-million d'enfants vaccinés d'urgence contre la rougeole

EPIDEMIE Un enfant sur dix n'était pas vacciné avant le tremblement de terre du 25 avril...

20 Minutes avec agences

— 

Kalplna with her child. The Nepal earthquake of 2015 or Nepal Greater Earthquake that take toll of more than 6,000 people and injured more than twice as many. (Photo by Prabhat Kumar Verma / Pacific Press)/PACIFICPRESS_114510/Credit:PACIFIC PRESS/SIPA/1505031159
Kalplna with her child. The Nepal earthquake of 2015 or Nepal Greater Earthquake that take toll of more than 6,000 people and injured more than twice as many. (Photo by Prabhat Kumar Verma / Pacific Press)/PACIFICPRESS_114510/Credit:PACIFIC PRESS/SIPA/1505031159 — SIPA
Les services sanitaires ont entrepris de vacciner en urgence contre la rougeole un demi-million d'enfants du Népal, a indiqué l'Unicef. L'agence de l'organisation des Nations unies estime que le séisme du mois dernier fait courir le risque d'une épidémie. «Avant le tremblement de terre, un enfant sur dix au Népal n'était pas vacciné contre la rougeole, donc nous allons vacciner un demi-million d'enfants dans les semaines à venir», a déclaré, ce mercredi, Kent Page, porte-parole de l'UNICEF pour les opérations d'urgence au Népal.

 

Un examen médical et vaccination

L'Organisation a souligné qu'il fallait agir vite pour empêcher une épidémie meurtrière de rougeole dans ce pays pauvre de l'Himalaya qui souffre des séquelles du tremblement de terre du 25 avril au cours duquel 7.652 personnes ont perdu la vie, selon le dernier bilan.

Le fonds des Nations unies pour l'enfance, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement népalais se concentrent sur la vaccination dans les régions les plus affectées par la catastrophe. Une file de femmes avec des bébés ou de jeunes enfants s'étirait ainsi, ce mercredi, devant une unité mobile de vaccination à Kotdanda, près la capitale Katmandou. Chaque enfant passait un examen médical avant d'être vacciné par le personnel népalais.

Faire campagne dans les douze districts les plus touchés par le séisme

«De nombreux enfants vivent dehors, ils ne reçoivent pas la nourriture dont ils ont besoin, leur forme physique n'est pas si bonne, donc ils sont plus exposés que d'habitude à des maladies mortelles comme la rougeole», a expliqué Kent Page.

Les travailleurs sanitaires ont commencé par vacciner les enfants dans cinq camps de fortune de trois districts densément peuplés de la vallée de Katmandou (Bhaktapur, Katmandou et Lalitpur). Mais la campagne de vaccination concernera les douze districts les plus touchés par le séisme.