Diabète: Obésité maternelle et hérédité augmentent les risques chez l'enfant

ETUDE Selon l'étude, le risque de diabète chez l'enfant est multiplié par 5 si le père est lui-même diabétique...

20 Minutes avec agences
— 
L'obésité maternelle favoriserait les risques de diabète chez l'enfant selon une étude suédoise parue en avril 2015
L'obésité maternelle favoriserait les risques de diabète chez l'enfant selon une étude suédoise parue en avril 2015 — Francis Dean/REX/REX/

Des chercheurs suédois, dont l'étude a été publiée, ce mardi, dans Diabetologia, la revue de l'association européenne pour l'étude du diabète, affirment que le diabète de type 1 (1) est plus fréquent chez les enfants nés de mères obèses, mais encore plus répandu chez ceux ayant des parents diabétiques.

Pour obtenir ce résultat, les scientifiques se sont penchés sur les cas de 1,2 million d'enfants suédois nés entre 1992 et 2004 et qui ont été suivis jusqu'en 2009, date à laquelle 5.771 avaient développé un diabète de type 1.

Autisme: Le diabète gestationnel accroit les risques de développer la maladie

Risque accru de 33%, voire multiplié par 5

Dirigée par le Pr Tahereh Moradi, de l'Institut Karolinska de Stockholm, cette étude a permis de montrer que les enfants nés de femmes obèses, qui ont donc un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 au cours du premier trimestre de leur grossesse, avaient un risque accru de 33% d'avoir des diabètes de type 1 par rapport aux enfants nés de femmes de poids normal (IMC compris entre 18,5 et 25).

Mais le risque de diabète était multiplié par 5 lorsque le père était lui-même diabétique et par trois si la mère était diabétique sans être obèse.

Prévenir le surpoids chez les femmes en âge de procréer

«Les risques les plus importants ont été observés chez les enfants de parents eux-mêmes atteints de diabète de type 1», notent les auteurs de l'étude, mettant également en garde contre l'obésité ou le surpoids maternel qui augmentent le risque de diabète dans des familles non diabétiques.

C'est pourquoi la prévention du surpoids et de l'obésité chez les femmes en âge de procréer (des phénomènes qui augmentent dans tous les pays) pourrait, selon eux, «contribuer à diminuer l'incidence des diabètes de type 1».

(1). Le diabète de type 1 apparaît le plus fréquemment chez les enfants et les jeunes, alors que le diabète de type 2, qui représente près de 90% des cas, survient le plus souvent chez l'adulte, généralement en surpoids.