Cannabis: La consommation à nouveau en hausse chez les adolescents

SOCIETE Près d’un jeune sur deux déclare avoir déjà expérimenté le cannabis, un sur dix en consommerait régulièrement…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de plants de cannabis.
Illustration de plants de cannabis. — LCHAM/SIPA

Après onze ans de baisse, la consommation de cannabis est de nouveau repartie à la hausse l’année dernière, selon une étude de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée ce mardi (1).

Selon les premiers résultats de cette 8e étude «Escapad» (enquête sur la santé et les consommations lors de l'appel de préparation à la défense), menée en mars 2014, 47,8% des jeunes affirment avoir déjà essayé le cannabis (+6,3 % depuis 2011) et 9,2%  disent en fumer au moins dix fois par mois (+2,5 % depuis 2011). Plus d’un quart d'entre eux (25,5%) indique également en avoir consommé dans le mois, contre 22,4% il y a trois ans.

Les filles en force et les garçons flirtent avec la dépendance

Cette hausse s'explique notamment par une augmentation de la consommation féminine: en effet, 45,8% des filles déclaraient avoir déjà expérimenté le joint en 2014, contre 38,9% en 2011, et 5,8% affirmaient en consommer régulièrement, contre 3,4% il y a trois ans. Malgré ce phénomène, l'usage chez les garçons, globalement stable depuis 2000, demeure toutefois le plus important. 

Pour preuve, parmi ceux ayant fumé du cannabis dans l'année, plus d’un garçon sur quatre présente un «risque élevé d'usage problématique ou de dépendance au cannabis» (contre 17,3 % des filles), précise l'OFDT, qui a développé des critères de repérage des consommations à risque. En tout, 8% (+5.3 % en 2011) du total des jeunes de 17 ans seraient concernés par ces pratiques à risques.

L'alcool a la cote, et le tabac séduit toujours

Mais au-delà du cannabis, l’alcool reste de loin la substance la plus consommée, déjà testée par 89,3% des jeunes de 17 ans (contre 91% en 2011). Depuis 2008, sa consommation augmente: dans le détail, 12,3% boivent plus de dix fois par mois (+1,8 point) et 1,8% en consomme quotidiennement (0,9% en 2011).

Au contraire, «l'alcoolisation ponctuelle importante», qui consiste à boire au moins cinq verres en une seule occasion, est, elle, en recul: moins d'un jeune sur deux (48,8%) dit avoir eu ce comportement lors du mois écoulé, contre 53,8% en 2011.

L'usage quotidien du tabac connaît aussi une légère progression (32,4%, contre 31,5% en 2011), notamment sous l'impulsion des filles (+1,7 point). Le nombre des jeunes qui l'expérimentent est en revanche stable (68,4%).

L'usage la MDMA a doublé en 3 ans

Reste que l’OFDT nuance son constat: «Sur l'ensemble des 15 dernières années, les niveaux des consommations les plus régulières de tabac, d'alcool ou de cannabis restent toutefois en deçà des niveaux atteints au début de la décennie 2000».

Et de faire un tour du côté des substances psychoactives. Là, il s'avère que les stimulants restent les plus essayés par les jeunes, notamment l'ecstasy et la MDMA (poudre) dont l'expérimentation a doublé en trois ans (3,8%) pour renouer avec le dangereux pic de 2002.

(1). L’étude Escapad a sondé plus de 20.000 jeunes, âgés de 17 ans, dans les centres de la Journée défense et citoyenneté de Métropole, de Guyane, de Martinique, de Guadeloupe et de La Réunion. Les premiers résultats concernent uniquement l'échantillon métropolitain.