Épilepsie: La marijuana contribuerait à réduire le nombre de crises

ETUDE Le cannabidiol a permis a des patients, essentiellement des enfants, d'éviter les symptômes les plus sévères...

20 Minutes avec agence
— 
Des plans de cannabis
Des plans de cannabis — Pablo Porciuncula AFP

Une étude menée par l'American Academy of Neurology a permis de découvrir qu'une composante de la marijuana pouvait s'avérer efficace pour combattre les syndromes de Lennox-Gastaut et de Dravet, deux des formes les plus sévères d'épilepsie. Deux maladies malheureusement résistantes aux médicaments actuellement disponibles.

Les enfants atteints par ces deux syndromes peuvent subir plusieurs fois par jour des crises épileptiques et également développer des problèmes cognitifs et physiques. Mais après absorption du cannabidiol, substance contenue dans la marijuana, le nombre de crises, dont la centaine de participants à l'étude étaient victimes, a effectivement chuté.

Une réduction d'au moins 50% du nombre de crises

Orrin Devinsky, directeur du NYU Langone Comprehensive Epilepsy Center et responsable de la recherche a réagi dans les colonnes du Washington Post: «Nous comme très encouragés par les données». Et il y a de quoi. Car, dans le détail, avant que l'étude ne soit menée, les participants souffraient en moyenne de 95,3 crises convulsives chaque mois.

«Après 12 semaines, 51% des participants ont observé une réduction d'au moins 50% du nombre de crises. La fréquence de toutes les formes de crises a, quant à elle, baissé de 54% pour tous les participants et de 63% pour les participants atteints précisément du syndrome Dravet», rapporte le Journal de Montréal qui a épluché les données. On note même une guérison (soit l'absence de crises) pour 9% de tous les participants et 16% des participants atteints du syndrome de Dravet.

VIDEO. Le venin de serpent pour traiter l'épilepsie et la schizophrénie?

Le cannabidiol ciblerait des récepteurs du cerveau impliqués dans les crises

Si on peut se féliciter de tels résultats, les scientifiques sont incapables de savoir pourquoi le cannabidiol est si efficace pour traiter certains cas d'épilepsies. Ils pensent toutefois que la substance pourrait cibler certains récepteurs du cerveau impliqués dans les crises. Reste qu'une étude avec un protocole plus rigoureux sera menée très prochainement pour permettre de mieux valider les effets du cannabidiol.

Enfin, même si les consommateurs de cannabis ont longtemps pensé que la marijuana pouvait limiter les crises d'épilepsies, précisons que pour les besoins de l'étude, les propriétés psychoactives du cannabis ont été retirées par les chercheurs.