Graines de violence: à peine plantées, déjà tuteuré

— 

Un décret publié jeudi au Journal officiel fixe à "quatre semaines à compter de l'accouchement" la durée maximale pour réaliser l'autopsie de foetus de plus de 4 mois et demi ou d'un enfant mort-né, avant de remettre le corps aux familles qui le souhaitent.
Un décret publié jeudi au Journal officiel fixe à "quatre semaines à compter de l'accouchement" la durée maximale pour réaliser l'autopsie de foetus de plus de 4 mois et demi ou d'un enfant mort-né, avant de remettre le corps aux familles qui le souhaitent. — Didier Pallages AFP/Archives

De la graine de délinquant dans le ventre de maman? Pas de panique, le gouvernement britannique est vigilant. Tony Blair a annoncé mercredi matin le lancement d’un programme controversé d’aide et d’accompagnement des familles «à risque».

Dès 16 semaines après la conception, les futures mères recevront un soutien hebdomadaire intensif de la part de mères plus expérimentées et de travailleurs sociaux, jusqu’au deuxième anniversaire de l’enfant.

Selon les défenseurs du programme, le risque de stigmatiser comme futurs délinquants des enfants encore à naître est contrebalancé les avantages d’un tel programme, déjà expérimenté aux Etats-Unis, notamment par le professeur David Olds, invité de Tony Blair mercredi matin.

Minorité de familles

Selon le «Guardian», trois expériences aux Etats-Unis ont donné des résultats très positifs (QI plus élevé, moins de maltraitance, des enfants en meilleure santé). Ce programme pourrait faire économiser près de 25.000 dollars (18.500 euros) sur les trente premières années de la vie de l’enfant.

Principale critique, exprimée par l’association «Family and Parenting Institute»: un tel programme ne toucherait qu’une minorité de familles.