Hépatite C: Un coût de «seulement» 650 millions d'euros en 2014

ECONOMIE La maladie devait initialement coûter 1,2 milliard d'euros à la sécurité sociale...

20 Minutes avec agences
— 
Une boîte de Sovaldi, un médicament destiné à soigner les malades de l'hépatite C.
Une boîte de Sovaldi, un médicament destiné à soigner les malades de l'hépatite C. — Uncredited/AP/SIPA

Les traitements de l'hépatite C n'auront finalement coûté «que» 650 millions d'euros à la sécurité sociale l'an dernier. Le secrétaire d'Etat au budget, Christian Eckert, s'est bien évidemment félicité de ce résultat, qu'il impute à un accord obtenu sur le prix du médicament Sovaldi et à un mécanisme de régulation.

Fin novembre 2014, en effet, le gouvernement était parvenu à un accord avec le laboratoire américain Gilead visant à réduire le prix de son médicament Sovaldi de 57.000 à 41.000 euros pour 12 semaines de traitement. De fait, le laboratoire avait dû reverser rétroactivement la différence. Le mécanisme de régulation également évoqué était, lui, un procédé déjà existant, mais renforcé l'an dernier. Il consiste à voir le laboratoire reverser la moitié de l'excédent dès que les dépenses de l'assurance maladie liées à un médicament dépassent le cap des 450 millions d'euros.

Hépatite C: Le traitement miracle que la France ne peut payer à ses malades

Un déficit de la sécu à 13,2 milliards

«Le traitement de l'hépatite C aurait dû coûter 900 millions sans cette disposition législative, et même 1,2 milliard s'il n'y avait pas eu ces remises négociées», détaille Christian Eckert.

Le ministère de la Santé avait déjà prévenu, fin janvier, que la facture finale liée à l'hépatite C allait être «significativement» réduite pour l'assurance maladie. Ces dépenses revues à la baisse ont, en outre, contribué à diminuer le déficit global des quatre branches de la sécurité sociale, qui a atteint 13,2 milliards d'euros en incluant le Fonds de solidarité vieillesse. Initialement, le gouvernement tablait sur 15,4 milliards.