Grossesse et tabac: Les fœtus font la grimace

ETUDE Des scientifiques anglais ont pu observer les réactions comportementales de fœtus quand des femmes enceintes allument leur cigarette...

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de la consommation de tabac pendant la grossesse.
Illustration de la consommation de tabac pendant la grossesse. — CLOSON/ISOPIX/SIPA

Visiblement, ils n'aiment pas ça. «Visiblement», car c'est bien grâce à l'observation des visages de fœtus que les scientifiques des universités britanniques de Durham et Lancaster peuvent, aujourd'hui, affirmer que les futurs nourrissons n'ont pas le même quotidien selon que leur mère soit fumeuse ou non.

Echographie d'un fœtus de 32 semaines, particulièrement agité, après que sa mère a aspiré une bouffée de tabac. - Université de Durham/Daily Mail. 

A l'aide d'une échographie 4D, les experts ont, selon le Daily Mail, photographié les attitudes des fœtus à 24, 28, 32 et 36 semaines, au moment où les femmes enceintes allument leur cigarette, et ils sont formels: les fœtus manifestent des signes caractéristiques de stress, se frottant fréquemment la tête, et ouvrant largement la bouche. Des comportements que n'auraient donc pas les fœtus de femmes enceintes non fumeuses.

Des problèmes de développement du système nerveux central

«Nous avons besoin de faire davantage de recherches pour confirmer ces résultats», tempère le Dr Nadja Reissland, coresponsable de l'étude. Mais l'ambition du chercheur est pourtant bien d'alerter les femmes consommatrices de tabac.

Il estime d'ailleurs que les bébés portés par des mères fumeuses (celles de l'étude fumaient en moyenne 14 cigarettes par jour) sont plus à même de rencontrer des problèmes de développement de leur système nerveux central. Tous les fœtus de l'étude sont aujourd'hui venus au monde, et tous se portent bien.