La vaccination obligatoire d'un enfant est conforme à la Constitution selon le Conseil constitutionnel

VACCINS Le procès d'un couple qui refusait de vacciner ses deux enfants a relancé le débat sur la vaccination...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: le vaccin contre la grippe.
Illustration: le vaccin contre la grippe. — SAURA PASCAL/SIPA

Le Conseil constitutionnel a jugé vendredi que la vaccination obligatoire des enfants, imposée en France pour trois vaccins, est conforme «à l'exigence constitutionnelle de protection de la santé». Les Sages ont notamment relevé «qu'en imposant ces obligations de vaccination, le législateur a entendu lutter contre trois maladies très graves et contagieuses ou insusceptibles d'être éradiquées».

Un couple refuse de vacciner ses deux enfants

Le jugement du Conseil constitutionnel était très attendu ce vendredi dans le cadre du premier procès concernant le refus de vacciner ses enfants. Alors qu'un nombre grandissant de Français s'interrogent sur son utilité, au grand dam des autorités. Marc et Samia Larère refusent de faire vacciner leurs deux enfants, car les vaccins disponibles sur le marché présentent selon eux trop de risques et protègent contre des maladies qui n'existent plus en France, malgré quelques cas de tétanos répertoriés chaque année.

Ce refus a valu aux Larère une convocation devant le tribunal correctionnel d'Auxerre. En ouverture des débats, l'avocat des parents, Emmanuel Ludot, a soumis à la justice une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), sur laquelle le Conseil constitutionnel se prononçait vendredi.

Vaccins: Les Français de plus en plus difficiles à convaincre