Faut-il manger de la viande pour être en bonne santé?

ALIMENTATION Ce vendredi a lieu la journée mondiale sans viande...

Anissa Boumediene

— 

Faut-iol manger de la viande pour être en bonne santé?
Faut-iol manger de la viande pour être en bonne santé? — R.GABALDA / AFP

Avec 86 kilos de viande consommée par an et par habitant, les Français comptent parmi les plus gros carnivores au monde et sont très attachés à leur sacro-saint bifteck. Mais la viande divise: il y a ceux qui estiment qu'il faut en manger tous les jours pour être en forme et ceux qui, au contraire, pensent que barbaque et bonne santé sont incompatiblesA l'occasion ce vendredi de la journée mondiale sans viande20 Minutes en profite pour tordre le cou aux idées reçues les plus tenaces en matière de bidoche.

On ne mange jamais trop de viande

Quand on aime, on ne compte pas. Sauf que manger de la viande tous azimuts n'est pas sans incidence sur la santé. «La viande contient des déchets, comme l'urée ou la créatine, qui à trop haute dose fragilisent les reins», avertit Raphaël Gruman, nutritionniste à Paris.

Autre bémol: «la surconsommation de viande a un effet acidifiant sur le corps, et modifie son pH interne et entraîne un vieillissement prématuré des cellules». En clair: manger trop de viande fait vieillir. Sans compter que de nombreuses études lient la consommation excessive de viande au risque accru de développer cancer et maladies cardiovasculaires.

Il faut manger de la viande tous les jours

Il ne faut pas s'en gaver mais c'est vrai, la viande a de nombreuses vertus essentielles au bon fonctionnement du corps humain. «Elle fournit à l'organisme les protéines nécessaires pour entretenir la masse musculaire et lui apporte le fer dont il a besoin», explique le nutritionniste. Or le fer est vital puisque c'est lui qui permet à l'hémoglobine de transporter l'oxygène dans le corps humain et qu'en manquer provoque de l'anémie.

Pas la peine pour autant de manger de la viande quotidiennement pour être en bonne santé. «Consommer de la viande rouge une à deux fois par semaine suffit à assurer les besoins en fer de l'organisme», assure le nutritionniste. Les accros à la viande peuvent «consommer deux à trois portions de viande rouge par semaine. Quatre portions toutes viandes confondues», recommande Raphaël Gruman, qui «déconseille aux gens de supprimer totalement la viande de leur régime alimentaire». 

Ne pas manger de viande cause des carences

Tout porte donc à croire que les carences guettent au coin de l'assiette de ceux qui ne mangent pas (assez) de viande. Toutefois, pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas en consommer, il existe des alternatives pour s'en passer sans mettre sa santé en danger.

Pour éviter l'anémie, il faut mettre le paquet sur les lentilles et les fruits secs (amandes, noisettes et abricots secs), riches en fer. Et «consommer des légumineuses, à l'instar des haricots (rouges, noirs, blancs, soja) et des céréales complètes comme le quinoa, riches en protéines végétales, pour assurer un apport suffisant en protéines», préconise Raphaël Gruman. «Il est tout à fait possible de ne pas manger de viande, à condition de bien rééquilibrer ses apports alimentaires et de chercher dans d'autres aliments les bienfaits contenus dans la viande».