La Gironde, championne de l'arrêt maladie

FRANCE Les arrêts de travail en Gironde coûtent 232 millions d’euros par an à l’Assurance Maladie…

20 Minutes avec agence

— 

Un médecin généraliste remplit une feuille de soin, à Vitry-Sur-Seine en 2002
Un médecin généraliste remplit une feuille de soin, à Vitry-Sur-Seine en 2002 — Marc Le Chelard AFP

Les Girondins plus fragiles que les autres? A en croire un rapport édité par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), la Gironde, où le taux de chômage est en hausse, serait la championne des arrêts maladie. En 2014, 51 jours en moyenne pris par habitant ont été recensés dans le département, soit 10% de plus que dans le reste de la France indique France 3 Régions.

Parmi les secteurs d’activité concernés, le BTP ou le secteur de la santé, fortement pourvoyeurs d’arrêts maladies. Cette explosion du nombre d’arrêts maladies s’explique également par des distances domicile-travail plus importantes précise Sud Ouest.

Pourquoi les arrêts maladie varient du simple au double selon les départements

Plus grave, 36% des contrôles réalisés l’an dernier par la CPAM ont prouvé que les arrêts de travail étaient non-justifiés. En outre, 51% des personnes «arrêtées» étaient absentes de leur domicile lors des vérifications.

Sensibiliser les employés et renforcer les contrôles

Face au coût exorbitant des arrêts de travail (232 millions d’euros par an rien que pour la Gironde), la CPAM prévoit une campagne sensibilisation sur les alternatives de l’arrêt maladie sera menée auprès des assurés, de leurs employeurs et de leurs médecins. Par ailleurs, les contrôles à domicile et les convocations devant les services médicaux  seront renforcés. L'administration rappelle que pour tout arrêt abusif, les assurés s'exposent à des sanctions qui vont du simple avertissement à la suppression des indemnités journalières indique Sud Ouest.