Les smartphones nous rendraient intellectuellement fainéants

ETUDE Mais surfer sur Internet resterait une bonne pratique pour notre cerveau...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: une jeune femme utilise un smartphone.
Illustration: une jeune femme utilise un smartphone. — Francis Joseph Dean/REX/REX/SIPA

Pourquoi réfléchir quand la réponse se trouve sur le Net? Ce schéma de pensée, certes peu glorieux pour notre intellect, serait-il pourtant en train de se répandre en raison du confort apporté dans nos vies par nos chers smartphones? C'est ce qu'estiment, aujourd'hui, les chercheurs de l'Université de Waterloo (à Toronto, Canada), qui devraient publier leurs travaux, en juillet, dans la revue Computers in Human Behavior.

Selon Slate, leur étude indique que l'usage du smartphone rendrait certaines personnes fainéantes, au sens intellectuel du terme. Les personnes visées: les «penseurs intuitifs», par opposition aux «penseurs analytiques». Car si les derniers résistent au charme du smartphone, continuant de faire appel à leur logique pour résoudre les problèmes, les premiers, quant à eux, semblent délaisser leur instinct, jusqu'à présent source de leurs choix d'action, pour ce que leur smartphone leur suggérera de dire, de faire ou de penser.

Eviter tout effort intellectuel superflu

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs canadiens ont analysé les comportements de 660 individus et constaté que nombreux étaient les sujets ayant recours à leur smartphone plutôt qu'à leur capacité de raisonnement pour venir à bout de différentes problématiques.

Ainsi, les smartphones permettraient aux «penseurs intuitifs» d'éviter tout effort intellectuel superflu, quand bien même leur capacité intellectuelle paraît suffisante pour résoudre les problèmes donnés. On se rassurera en se rappelant de cette étude, américaine celle-ci, qui estime que surfer sur le web est, au contraire, bon pour nos méninges...