Cancer de la thyroïde: Des chiens renifleurs pour pister la maladie

RECHERCHE Il y a, chaque année en France, environ 4.000 nouveaux cas de cancers de la thyroïde...

20 Minutes avec agence

— 

Un berger allemand qui regarde par la fenêtre.
Un berger allemand qui regarde par la fenêtre. — /SUPERSTOCK/SIPA

Des chercheurs américains viennent de confirmer que les chiens renifleurs pouvaient détecter un cancer de la thyroïde et, même, des tumeurs bénignes rien qu'en sentant des échantillons d'urines (1). 

Et si d'autres études avaient déjà révélé que des chiens pouvaient repérer un cancer de la prostate, du sein ou du poumon, la découverte de l'équipe de chercheurs de l'Université de médecine de l'Arkansas est unique en ce qui concerne le cancer de la thyroïde. Car Frankie, le berger allemand spécialement dressé pour cette étude, peut distinguer un cancer de nodules même bénins. Comment? Grâce à ses fines capacités olfactives (spécifiques aux chiens renifleurs, NDLR) «pistant» dans l'urine les composés organiques volatils spécifiques du cancer de la thyroïde.

Une laisse contre le bistouri?

«Les chiens renifleurs pourraient donc être utilisés par les médecins pour détecter la présence d'un cancer de la thyroïde à un stade peu développé et éviter la chirurgie quand elle n'est pas justifiée», estime, de fait, Donald Bodenner, chef du service d'endocrinologie- oncologie de l'université, interrogé par Pourquoi Docteur, avant d'ajouter: «Peu coûteux. Il représente une solution d'avenir pour les régions du monde qui ne peuvent avoir accès aux techniques de biopsie.»

En France, selon le magazine Top Santé, on dénombre chaque année environ 4.000 nouveaux cas de cancers de la thyroïde, dont les 3/4 chez la femme. Et si les capacités de Frankie, qui se couche dès qu'il flaire ces fameux composés organiques volatils, se confirme chez ses congénères, certains médecins pourraient troquer parfois leur bistouri pour une laisse.

 

(1). Des travaux rendus publics, cette semaine, lors du Congrès annuel de la Société d'Endocrinologie à San Diego (Etats-Unis).