ResearchKit: Apple veut soutenir la recherche médicale

HIGH-TECH Le géant du Web lance un outil de collecte de données «open source»...

20 Minutes avec agences

— 

Le logo du géant américain de l'informatique Apple
Le logo du géant américain de l'informatique Apple — Yasuyoshi Chiba AFP

L'Apple Watch a totalement éclipsé ResearchKit. Pourtant, l'affaire est tout aussi importante, voire plus. Lundi, et alors que son rival Google continue de s'imposer tranquillement dans le secteur, Apple a annoncé vouloir croquer un peu plus le marché de la santé. En lançant ResearchKit, la marque à la pomme compte ainsi aider la recherche médicale.

La voiture et la santé, les prochains projets d'Apple?

Car l'application pour iPhone est destinée à collecter les données sur la santé de ses utilisateurs volontaires. Cet outil «donnera à la communauté scientifique l'accès à une population diverse et à des moyens variés pour collecter des données», a précisé Jeff Williams, un des responsables d'Apple, lundi soir lors du Keynote de San Francisco.

Un accès aux informations personnelles de santé

Avec ResearchKit, un médecin ou un chercheur pourrait par exemple accéder, après autorisation, aux informations concernant la santé (poids, taux de glucose,etc.) qu'un propriétaire d'iPhone a rentrées sur des applications santé.

 

Une application, qui selon Apple, devrait créer, via l'open source, un «recueil des données beaucoup plus simple, plus précis», et une base de données plus large au regard du grand nombre d'utilisateurs d'iPhone. Un géant du Web qui assure également souhaiter, ainsi, «aider à la recherche clinique pour des maladies comme l'asthme, le cancer du sein, les maladies cardiovasculaires, la maladie de Parkinson ou le diabète».

 

Les premières applications disponibles sur l’App Store

A noter que les utilisateurs pourront toujours décider s'ils participent ou pas à l'étude et sélectionner les données qu'ils souhaitent partager. ResearchKit, qui met les utilisateurs aux centres de la recherche médicale, devrait être «utilisable par la communauté scientifique d'ici quelques mois».

Mais afin de collecter, d'ores et déjà, un maximum de données, les premières applications sont disponibles sur l’App Store, parmi lesquelles GlucoseSuccess, Asthma Health, Parkinson mPower, Share The Journey (Cancer), My Heart Count (Rythme Cardiaque).