20 Minutes : Actualités et infos en direct
ETUDECancer: Des heures après l'exposition au soleil, la peau continue de souffrir

Cancer: Des heures après l'exposition au soleil, la peau continue de souffrir

ETUDEIl faudrait passer de la crème solaire après le bain, après son exposition au soleil, en fait...
Selon une étude TNS Sofres, les Franciliens sont majoritairement satisfaits de leurs conditions de vie.
Selon une étude TNS Sofres, les Franciliens sont majoritairement satisfaits de leurs conditions de vie. - V. WARTNER / 20 MINUTES
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Après une exposition aux rayons ultraviolets du soleil, la peau souffre pendant des heures, même la nuit. C'est ce que révèle une étude publiée vendredi dans la revue américaine Science, pointant du doigt, pour la première fois, le rôle de la mélanine.

Oui, être exposé à des ultraviolets endommage l'ADN des mélanocytes (les cellules qui pigmentent la peau en produisant la mélanine qui lui donne sa couleur) affirment les chercheurs, confirmant toute une série d'études prévenant des impacts néfastes du soleil et des cabines de bronzage sur la santé. Et près de la moitié des ces altérations de l'ADN se sont produites dans l'obscurité, après l'exposition aux ultraviolets

Ces derniers ont déterminé que dans leur étude environ la moitié des altérations de l'ADN se sont produites dans l'obscurité après l'exposition aux ultraviolets.

La mélanine n'est pas qu'un bouclier

Jusqu'alors, les scientifiques pensaient que la mélanine protégeait l'épiderme en bloquant les rayons ultraviolets du soleil, mais ils ont découvert que ces UV activaient deux enzymes qui se combinent pour «exciter» un électron dans la mélanine.

Dès lors, l'énergie générée par ce processus, appelé chimiosmose, est transmise à l'ADN dans l'obscurité, créant le même dommage génétique que les rayons du soleil.

Une difficile réparation de l'ADN

Considérant que cette dégradation de l'ADN est une cause majeure de la forme la plus fréquente du cancer de la peau, les scientifiques, en tête desquels le Dr Douglas Brash, professeur en dermatologie à Yale, en ont donc également conclu que la mélanine, généralement considérée comme un bouclier, pourrait être liée à des dommages de la peau.

Effectuant des tests sur des souris, les experts ont, en effet, noté que l'altération des mélanocytes après leur exposition aux rayons ultraviolets a empêché une réparation normale de l'ADN chez ces mammifères. Des effets qui devraient néanmoins pouvoir être neutralisés car ce processus chimique est lent, soulignent les chercheurs. Une crème solaire «le soir, après» le bain de soleil, pourrait par exemple le bloquer.

Sujets liés