Hépatite A: Des fruits rouges à l'origine de 9 cas en Australie

EPIDEMIE Une contamination relance le débat sur l'origine et l'étiquetage des produits en Australie...

20 Minutes avec agences

— 

La principale association de producteurs de fraises a estimé jeudi, après la publication d'une étude dénonçant la présence de pesticides interdits sur des fraises cultivées en France et en Espagne, que des investigations plus approfondies doivent être menées.
La principale association de producteurs de fraises a estimé jeudi, après la publication d'une étude dénonçant la présence de pesticides interdits sur des fraises cultivées en France et en Espagne, que des investigations plus approfondies doivent être menées. — AFP

Des baies surgelées, commercialisées par une marque australienne mais cueillies et emballées en Chine, sont à l'origine d'au moins 9 cas d'hépatite A en Australie. L'entreprise Patties Foods Ltd., a rappelé, lundi, tous les produits mis en cause. Le rappel s'est même étendu à d'autres produits, par mesure de précaution.

«Ces baies (un mélange de fraises, framboises, myrtilles, NDLR) ont été emballées dans un pays,où l'hépatite A est endémique. Des éléments montrent que la contamination a dû se faire lors de l'emballage du produit», a expliqué sur la radio publique ABC, Dr Finn Romanes, du ministère de la santé de l'Etat du Victoria.

Une période d'incubation de 14 à 28 jours

La période d'incubation de l'hépatite A étant généralement de 14 à 28 jours, les autorités sanitaires de l'Etat australien de la Nouvelle-Galles du sud ont, de leur côté, prévenu qu'il y avait «un risque que d'autres personnes soient atteintes par l'hépatite A et déclarent la maladie dans les semaines à venir».

Reste que cette contamination relance le débat sur l'origine et l'étiquetage des produits. La Chine, avec laquelle l'Australie a signé en novembre un accord de libre-échange, a déjà été mise en cause dans plusieurs scandales sanitaires. Le plus retentissant remonte à 2008: du lait contaminé à la mélamine avait provoqué en Chine la mort de six bébés, et rendu malade plus de 300.000 autres.

>> A lire aussi: Hépatite A: Une épidémie causée par des tomates séchées

Pour rappel, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'hépatite A, liée au manque d'eau potable et à de mauvaises conditions d'hygiène, «se propage essentiellement lorsqu'une personne non infectée ingère de l'eau ou des aliments contaminés par les matières fécales d'un sujet infecté».