Grossesse et voyage: 5 conseils pour prendre l’avion enceinte

SANTE L'association britannique des obstétriciens et gynécologues vient de mettre à jour ses recommandations à destination des femmes enceintes qui voyagent en avion...

Anissa Boumediene

— 

Plusieurs recommandations sont à suivre avant de voyager en avion durant la grossesse.
Plusieurs recommandations sont à suivre avant de voyager en avion durant la grossesse. — R.Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

Malgré l'argument de billets d'avion gratuits à vie pour le bébé, la perspective d'accoucher en plein vol à 11.000 mètres d'altitude ne fait pas vraiment rêver les femmes enceintes, qui préfèrent (à juste titre) le cadre rassurant d'une maternité où confort, obstétriciens et péridurale les attendent. Durant ces neuf mois de grossesse, l'envie ou le besoin de se déplacer en avion peut toutefois pointer le bout de son nez. Pour éviter tout danger, l'association britannique des obstétriciens et gynécologues vient de mettre à jour ses recommandations20 Minutes vous donne cinq conseils pour prendre l'avion en sécurité quand on attend un bébé.

1. Consulter

S’il n’y a pas de contre-indication à prendre l'avion durant la grossesse, il est tout de même recommandé de demander l’avis de son gynécologue obstétricien ou de sa sage-femme avant de s'envoler. On en profite aussi pour demander un certificat médical précisant la date du terme de la grossesse. Ce document, qui atteste que l'accouchement ne surviendra pas dans les prochaines 72 heures, est parfois réclamé par les compagnies aériennes.

2. Choisir le bon moment

Prendre l'avion enceinte n'est pas formellement déconseillé, mais l'aventure peut prendre un tournant radicalement différent selon le trimestre de grossesse. Ainsi, les trois premiers mois, il faut garder à l'esprit que les nausées sont aussi du voyage. C'est pendant le deuxième trimestre, où la future maman est plus en forme, qu'il vaut mieux voyager. Durant les trois derniers mois, prendre l'avion est plus éprouvant, et après 37 semaines de grossesse, où le travail peut commencer à tout moment, c'est risqué. 

3. Bouger

A rester assise pendant des heures, la circulation sanguine est mise à mal. Le mieux est de se lever régulièrement et marcher un peu pendant le vol. Au moment de la réservation, on choisit donc une place côté couloir pour bouger et avoir accès plus facilement aux toilettes, vu que le poids du bébé sur la vessie pousse à s'y rendre très souvent. On pense aussi à enfiler des bas de contention, qui favorisent la circulation sanguine et écartent les risques de phlébites. 

4. Boire

Voyager en avion, ça dessèche, alors plus que jamais, en vol, la femme enceinte doit boire pour deux. De l'eau plate, pour éviter les ballonnements et pas de repas trop copieux ni de café. Pour celles qui suivent un régime particulier, il est même possible de commander un repas adapté. On évite aussi de manger trop salé, histoire de ne pas favoriser la rétention d'eau. L'œdème de grossesse se charge déjà de faire gonfler mains, chevilles et pieds.

5. Penser à son confort

Plus encore que le reste du monde, la femme enceinte qui prend l'avion doit penser à son confort. Vêtements et chaussures larges, on ne porte rien qui serre, comprime ou gêne. Idem pour la ceinture de sécurité, qu'il faut placer sous l'abdomen, pour ne pas appuyer sur le ventre. Enfin, si vous vous retrouvez coincée au milieu d'une rangée, sortez votre plus beau regard de future maman à vos voisins ou à l'hôtesse, qui vous dégotera un siège dans côté couloir pour que vous délassiez vos jambes.