Sommeil: Les ados accros aux écrans s'endorment moins facilement

ETUDE Les chercheurs prient les pouvoirs publics de mettent à jour les recommandations concernant les écrans...

20 Minutes avec agence

— 

Les écrans d'ordinateur maintiennent aussi éveillés.
Les écrans d'ordinateur maintiennent aussi éveillés. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

Et encore une étude confirmant que la lumière bleue de nos écrans serait nuisible à la qualité de notre sommeil. Cette dernière, publiée ce mardi dans la revue médicale en ligne BMJ Open, se concentre cette fois-ci sur les adolescents plus enclins a utilisé les écrans avant de se coucher. 

Et selon les chercheurs, dirigés par le Dr Mari Hysing du Centre de recherche de la santé à Bergen (Norvège), nos ados qui passent beaucoup de temps devant les écrans (téléviseurs, ordinateurs, tablettes, téléphones portables, consoles de jeux), dorment moins longtemps et ont plus de mal à s'endormir. Réalisée sur 10.000 jeunes Norvégiens âgés de 16 à 19 ans, une étude a notamment démontré que les adolescents les plus accros aux écrans avaient un risque accru de mettre plus d'une heure à s'endormir.

La multiplication des écrans divise les heures de sommeil

Ce risque est augmenté de 49% chez ceux utilisant un écran pendant plus de quatre heures par jour (en dehors des heures scolaires) par rapport à ceux l'utilisant pendant moins d'une heure. Le risque était maximum pour ceux regardant leurs écrans dans l'heure précédant le coucher. Les jeunes participants à l'étude avaient, en moyenne, besoin de 8 à 9 heures de sommeil pour être en forme le lendemain, mais ceux qui passaient plus de deux heures à envoyer des courriels ou à «chatter» sur internet avaient trois fois plus de risques de dormir moins de cinq heures par nuit.

>> A lire également: Taïwan: Une loi contre l'abus des écrans

Les chercheurs ont également constaté que ceux qui utilisaient plusieurs appareils (smartphones, tablettes, télévision, etc.) dans la journée avaient plus de difficultés à s'endormir et dormaient moins longtemps que ceux n'utilisant qu'un seul appareil. Ceux utilisant deux ou trois appareils avaient ainsi 50% de chances de dormir moins de cinq heures par nuit que ceux utilisant un seul appareil. Pour ceux en utilisant quatre ou plus, le risque était augmenté de 75%.

Les fameux rythmes circadiens

Pour les experts, il est grand temps que les pouvoirs publics mettent à jour les recommandations concernant les écrans qui pendant longtemps n'ont concerné que le téléviseur. «Les résultats (de l'étude) confirment la nécessité de recommander la restriction de l'utilisation des médias en général», ajoutent-ils.

Des chercheurs qui avancent l'hypothèse que les écrans stimulent le système nerveux et que la lumière émise intervient dans les rythmes circadiens (ou rythmes biologiques), ce qui a un effet négatif sur le sommeil.