Belgique: Superman, la pilule qui tue

FAITS DIVERS Les autorités sanitaires belges mettent en garde contre cette pilule d'ecstasy qui circule dans le pays et pourrait franchir les frontières...

20 Minutes avec agence

— 

La pilule Superman fait des ravages au Royaume-Uni et en Belgique.
La pilule Superman fait des ravages au Royaume-Uni et en Belgique. — DR

Elle circule dans les soirées électro belges, et elle pourrait facilement envahir la France. La pilule sur laquelle figure le symbole du super-héros Superman fait des ravages dans le Nord de l'Europe et serait même à l'origine de 4 décès au Royaume-Uni, le mois dernier.  

Dans un communiqué l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISSP) de Belgique tire la sonnette d'alarme et met en garde contre cette pilule mortelle. Rose et flanquée du fameux "S", elle a la forme du logo du célèbre super-héros, mais est loin de délivrer ses supers pouvoirs. Car cette petite pilule renferme une dose inhabituellement élevée de la substance mortelle: la PMMA (para-méthoxyméthamphétamine). 

Troubles physiques graves

Autre dangerosité du produit: il est actif relativement tard après ingestion, selon les services de santé belges. Les consommateurs peuvent alors être tentés de prendre plusieurs cachets. Cela peut provoquer, des heures après, des troubles physiques graves, voire un décès.

Problèmes, d'autres pilules ayant la même forme et la même couleur, mais moins dangereuse, circulent actuellement sur le marché belge. Elles sont composées de MDMA (methylènedioxyméthamphétamine), substance présente dans les pilules d'ecstasy normales. Il est donc impossible de faire visuellement la différence entre les pilules PMMA et MDMA.

A noter que, toujours selon l'ISSP, la présence de ces pilules Superman a déjà été observée aux Pays-Bas en décembre 2014 et cette semaine en Espagne, à Madrid.