Le monde doit se préparer à «une guerre» contre une pandémie mondiale, pense Bill Gates

VIRUS Le fondateur de Microsoft, reconverti dans l'humanitaire, estime qu'une pandémie pourrait toucher le monde entier et qu'un vaccin contre le Sida sera disponible d'ici 15 ans...

20 Minutes avec agence

— 

L'Américain Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, a reconquis son titre d'homme le plus riche du monde, qui n'a jamais compté autant de milliardaires, révèle le magazine Forbes lundi.
L'Américain Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, a reconquis son titre d'homme le plus riche du monde, qui n'a jamais compté autant de milliardaires, révèle le magazine Forbes lundi. — Don Emmert AFP

Le milliardaire Bill Gates estime que le monde doit tirer les leçons de la bataille contre le virus Ebola et ainsi se préparer à l'éventualité d'une guerre contre une maladie mortelle mondiale. «Un pathogène encore plus redoutable qu'Ebola pourrait apparaître: une forme de grippe, une forme de Sras ou un type de virus que nous n'avons encore jamais vu», a ainsi estimé le fondateur de Microsoft lors d'une conférence de donateurs, à Berlin.

«Nous ne savons pas si cela arrivera mais le risque est suffisamment important pour que l'une des leçons à retenir d'Ebola soit de nous interroger : Sommes-nous suffisamment prêts? C'est comme quand nous nous préparons à la guerre», a ajouté l'Américain milliardaire reconverti dans l'humanitaire. Selon lui, se préparer pourrait signifier avoir des bénévoles qui soient entraînés à intervenir rapidement en cas d'urgence sanitaire, à l'image des plans conçus dans les pays les plus durement frappés par Ebola, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone qui ont enregistré près de 8.700 morts (selon le dernier bilan de l'OMS).

Le vaccin avant tout

Bill Gates, classé par le magazine Forbes comme l'homme le plus riche du monde (sa fortune frôle les quelque 80 milliards de dollars), a expliqué que la fondation qu'il dirige avec son épouse Melinda distribuait environ 4 milliards de dollars par an pour venir en aide aux plus pauvres dans le monde.

 

La fondation est également l'un des principaux contributeurs de l'organisation Gavi, qui a recueilli des promesses de dons de 7,539 milliards de dollars pour poursuivre une campagne de vaccination d'enfants de 2016 à 2020. «Les vaccins sont les plus grands sauveteurs de vies humaines», selon Bill Gates, 59 ans, qui a, en outre, fait part de sa préoccupation face à la montée d'un mouvement anti-vaccination dans les pays occidentaux liée à une peur exagérée des risques associés. D'ailleurs à l'origine du retour de la rougeole en Californie.

Convaincu du bienfondé sans nuance de la vaccination, Bill Gates a d'ailleurs récemment avoué, lors du Forum économique mondial de Davos, être très optimiste quant à l'arrivée d'un vaccin contre le Sida d'ici 2030. «Je suis persuadé qu'un vaccin et des traitements intensifs contre le VIH seront disponibles dans 15 ans», a voulu rassurer le philanthrope.