Cancer colorectal: S'exposer au soleil aiderait à lutter contre cette maladie

SANTÉ Des chercheurs américains viennent de démontrer que la vitamine D permettrait de lutter contre le cancer colorectal en renforçant le système immunitaire…

Anissa Boumediene
— 
Des parisiens profitent du (rare) soleil grâce à l'opération Paris Plages
Des parisiens profitent du (rare) soleil grâce à l'opération Paris Plages — ALICE KNEUSE/SIPA

Faire bronzette, c’est bon pour le moral, et bon pour les os aussi, puisque quinze minutes quotidiennes d’exposition au soleil permettent à la peau de synthétiser de la vitamine D, essentielle pour fixer le calcium sur les os. Et ça pourrait aussi sauver des vies. Une équipe de chercheurs américains a mis au jour le rôle de cette vitamine dans la lutte contre le cancer colorectal, dans une étude publiée ce jeudi dans la revue médicale de gastro-entérologie Gut.

Identifier et attaquer les cellules cancéreuses

Les chercheurs du Dana-Farber Cancer Institute ont démontré que la vitamine D pouvait être un outil de lutte contre cette maladie en renforçant le système immunitaire. Parmi un échantillon de 170.000 personnes, les chercheurs ont sélectionné et analysé les données de 942 volontaires suivis depuis les années 1990, dont 318 ont développé un cancer colorectal. Ils en ont déduit que «les personnes ayant une forte concentration sanguine en vitamine D ont une meilleure réponse immunitaire face à ce cancer».

«Les gens avec un taux élevé de vitamine D dans le sang ont moins de risques de développer un cancer colorectal», explique le Dr Shuji Ogino, auteur de l’étude, puisque «la vitamine D stimule le système immunitaire en activant les lymphocytes T, qui identifient et attaquent les cellules cancéreuses».

Une vitamine, plusieurs bienfaits

De précédentes études se sont penchées sur le rôle préventif de la vitamine D contre le cancer colorectal. Obtenue grâce à l’exposition au soleil et présente dans certains aliments et compléments alimentaires, la vitamine D a de multiples bienfaits pour le corps. Non seulement elle renforce le système immunitaire et fixe le calcium sur les os, mais elle permettrait aussi de réduire les risques d’avoir de l’asthme, des attaques cardiaques et de développer une sclérose en plaques.

Troisième cancer le plus répandu, le cancer colorectal est le quatrième type de cancer le plus meurtrier dans le monde. «A l'avenir, conclut le Dr Ogino, nous pourrions être en mesure de prédire comment l'augmentation de l'apport en vitamine D d'un individu peut réduire ses risques de développer un cancer colorectal».