Santé: Découvrez le top 5 des études improbables menées en 2014

SANTE Cette année encore, les scientifiques ont rivalisé de curiosité pour répondre à des questions que vous ne vous êtes peut-être jamais posées...

Céline Boff
— 
Jeunes consommant de l'alcool sur la voie publique, illustration.
Jeunes consommant de l'alcool sur la voie publique, illustration. — VARELA/20 MINUTES

On ne se lasse pas de les lire. Chaque année, des chercheurs spécialisés dans le domaine de la santé mènent des études aussi sérieuses qu’improbables sur des sujets existentiels du type: «Est-ce que les jolies filles s’énervent plus que les moches?», «quel est le jour de la semaine privilégié pour l’arrêt du tabac?» ou encore «Pourquoi dessiner une pizza rend heureux?». Cette année encore, les scientifiques ont rivalisé de curiosité pour répondre à des questions que vous ne vous êtes peut-être même jamais posées. Voici la sélection de 20 Minutes.

N°1: Les personnes aux yeux clairs boivent-elles plus d’alcool que les autres?

Eh bien, la réponse est oui. Des chercheurs de l’université d’Atlanta ont mené l’expérience auprès de 10.860 détenus hommes et de 1.862 femmes, tous de type caucasien. Résultat: dans ces deux échantillons, les personnes aux yeux clairs avaient consommé significativement plus d'alcool que les personnes aux yeux foncés.

D’après les chercheurs, si les gens aux yeux clairs boivent davantage que les autres, c’est d’abord parce qu’ils sont moins sensibles aux effets de l’alcool. Ils doivent donc boire de plus grandes quantités pour les ressentir, ce qui accroît le risque de dépendance. Ensuite, les personnes aux yeux clairs étant plus inhibées –c’est ce que prouvaient de précédentes enquêtes–, elles ont besoin de consommer davantage d’alcool pour réduire leur anxiété et faire face au monde extérieur. Les scientifiques pensent que la mélanine, dont la concentration plus ou moins forte donne sa couleur aux yeux, joue un rôle dans ces phénomènes.

N°2: Les gens beaux sont-ils en meilleure santé que les autres?

Si vous avez du cholestérol, une pression artérielle trop forte ou des troubles de l’attention, c’est peut-être que vous n’êtes pas assez beau… Car plus les gens sont jugés attirants, moins ils ont de chances de souffrir de diverses maladies. C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Evolution and Human Behavior.

D’après les chercheurs, l’attractivité serait donc un marqueur de «gènes de bonne santé». Mais pour Viren Swami, docteur en psychologie à l’université de Westminster, la thèse évolutionniste ne peut à elle seule expliquer ces résultats. Il estime que si les «beaux» sont en meilleure santé, c’est parce qu’ils reçoivent beaucoup plus des autres, notre culture associant souvent la beauté physique à des qualités comme la sympathie et la gentillesse.

N°3: Les poissons nagent-ils plus vite quand ils sont ivres?

Les poissons ne boivent pas que de l’eau: des chercheurs de l’Université de New York ont immergé des petits poissons-zèbres dans un bain d’éthanol pour observer leur comportement sous l’emprise de l’alcool. Résultat: une fois replongés dans l’eau avec leurs congénères sobres, les poissons ivres se sont mis à nager beaucoup plus vite qu’en temps normal. Ils sont même allés jusqu’à doubler leur vitesse en présence de leurs pairs.

Et ces derniers se sont eux aussi mis au diapason. Les scientifiques estiment que si les poissons nagent plus vite après un bain d’alcool, c’est parce que l’alcool les désinhibe, mais aussi parce que l’excitation d’être avec d’autres poissons les pousse à l’hyperactivité. Les chercheurs pensent que ces découvertes pourraient permettre de mieux comprendre comment l’environnement change l’attitude d’une personne ivre.

N°4: Uriner dans la mer est-il dangereux? 

Tiens, l’eau est soudainement un peu plus chaude. Et trouble. Vous regardez avec suspicion votre voisin de baignade… Viendrait-il d’uriner dans la mer? S’il l’a fait, il a eu bien raison: d’après l'American Chemical Society, faire pipi dans les océans est non seulement inoffensif pour la santé des hommes, mais c’est aussi un service rendu à Dame nature. Car l’urée naturelle éliminée par l’urine crée de l’ammonium, une molécule très appréciée par la flore végétale.

L’étude s’arrête à ce seul fluide: les scientifiques ne disent rien sur les éventuels bienfaits des selles. En revanche, abstenez-vous de vous soulager dans une piscine. Les composants de l’urine ne font en effet pas bon ménage avec le chlore: leur mélange engendre une substance chimique à même de causer des dégâts sur les voies respiratoires des baigneurs…

N°5: Les textos sont-ils mauvais pour notre dos?

A votre avis, combien de temps passez-vous, chaque jour, le nez penché sur l’écran de votre Smartphone? Eh bien, la réponse est de deux à quatre heures… Et cette activité soutenue nuit gravement à votre santé, notamment à celle de votre dos et de votre colonne vertébrale. C'est en tout cas ce que rapporte une étude américaine publiée dans la revue Surgical Technology International.

A chaque fois que vous baissez la tête, votre cou soutient en effet l'équivalent de 22 kg. C’est comme s’il portait trois packs de six bouteilles d'eau… «Cela peut conduire à une usure, à une déchirure, à une dégénération et à de possibles opérations chirurgicales prématurées», affirme Kenneth Hansraj, chirurgien orthopédique et auteur de l’étude.