Contre les poux de vos enfants, n'utilisez pas de produits vétérinaires

SANTE Face aux comportements inconscients de certains parents, l’Anses est contrainte de publier une circulaire sur le sujet…

Romain Scotto

— 

Illustration d'un enfant se grattant la tête à cause des poux.
Illustration d'un enfant se grattant la tête à cause des poux. — WPA/HAUTIER/SIPA

Si cela mérite encore d’être précisé, rappelons que la tête de vos enfants ne se soigne pas comme celle du toutou familial. L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de publier un communiqué sur les dangers des médicaments vétérinaires pour traiter les poux. Elle rappelle donc «qu'un traitement antiparasitaire, insecticide ou acaricide destiné aux animaux de compagnie ne doit en aucun cas être administré à un humain, a fortiori à un enfant.»

Ces derniers mois, l'Anses a donc de nouveau été informée de l'utilisation de ces médicaments dans un usage détourné. Elle précise que l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des produits vétérinaires est délivrée «en fonction d'une évaluation bénéfice/risque pour l'espèce animale». Les études toxicologiques et cliniques qui fondent cette évaluation ne prennent en compte que la physiologie de l'espèce concernée. Et non celle de vos enfants.

Traitement adapté

Le communiqué précise également que «si le risque pour l'homme est identifié et évalué, cela ne concerne que les risques encourus par les personnes manipulant et administrant le médicament vétérinaire. Les études ainsi conduites ne correspondent en aucun cas à des études cliniques permettant de justifier une utilisation thérapeutique sans risque chez l'homme.»

En cas d'infestation par les poux, il est recommandé d'utiliser les traitements adaptés, notamment en fonction de l'âge de l'enfant, en prenant conseil auprès de professionnels de santé qui prescriront les lotions idoines.