Tabac: Fumer provoque la perte des chromosomes Y

Etude Il existerait un lien entre le tabagisme et la disparition du chromosome Y dans les cellules sanguines. Un chromosome, qui, manquant, favorise le développement de certains cancers...

20 Minutes avec agence

— 

Face à la probable annonce de l'instauration en France du paquet de cigarettes "neutre", les fabriquants s'inquiètent d'une forte perte de valeur de leurs marques, n'excluant pas le recours à des procès, qui pourraient coûter cher à la France
Face à la probable annonce de l'instauration en France du paquet de cigarettes "neutre", les fabriquants s'inquiètent d'une forte perte de valeur de leurs marques, n'excluant pas le recours à des procès, qui pourraient coûter cher à la France — Denis Charlet AFP

Fumer tue, certes. Mais les hommes qui fument des cigarettes ont trois fois plus de chances de perdre leurs chromosomes Y que les hommes non-fumeurs. Tel est le constat d'une étude suédoise publiée dans la revue Science.

En d'autres termes, fumer engendre une mutation du chromosome Y (caractéristique des individus de sexe masculin), puisque la probabilité de détecter des cellules sanguines dépourvues de chromosome Y est environ trois fois plus importante chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe, dirigée par Jan Dumanski, a comparé les ADN des cellules sanguines de 6.000 hommes, fumeurs et non fumeurs. Et ont observé un «rétrécissement» du dit chromosome.

Prépare le terrain pour certains cancers?

Plus tôt dans l'année déjà, cette équipe suédoise avait démontré que les hommes chez qui l'on détectait ces «cellules sans Y» présentaient un risque de mortalité accru (mortalité «toutes causes confondues» +17% au moins ; mortalité associée à des cancers non sanguins +56% au moins). Ainsi, la nouvelle étude, qui fait le rapprochement entre la consommation de tabac et la présence de cellules sanguines dénuées de chromosomes Y, met donc également en évidence le lien entre tabac et réduction de l'espérance de vie.

Mais l'absence de chromosome Y favorise-t-elle vraiment certains cancers chez les fumeurs, ou n'est-elle qu'un marqueur indépendant du tabagisme? C'est à cette question que vont maintenant s'attacher à répondre les experts suédois.