Papillomavirus: L'OMS recommande le vaccin dès 9 ans

Cancer Pour permettre une meilleure prévention des infections au papillomavirus humain (VPH), responsable de 99 % des cancers du col de l'utérus...

20 Minutes avec agences

— 

Moins d'un tiers des adolescentes françaises sont vaccinées contre le cancer du col de l'utérus, 12e cancer le plus fréquent chez les femmes.
Moins d'un tiers des adolescentes françaises sont vaccinées contre le cancer du col de l'utérus, 12e cancer le plus fréquent chez les femmes. — Joe Raedle GETTY IMAGES NORTH AMERICA

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, ce mercredi, de nouvelles recommandations dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus devant permettre une meilleure prévention dans les pays pauvres. Ainsi, l'OMS préconise désormais deux injections, contre trois auparavant, du vaccin contre le papillomavirus humain (HPV). Et cela, chez les jeunes filles âgées de 9 à 13 ans. 

>> A lire aussi Décès d'une ado après un vaccin contre le cancer du col de l'utérus 

L'OMS, qui présentait ses nouvelles recommandations au Congrès mondial de lutte contre le cancer à Melbourne, estime désormais que deux injections sont aussi efficaces que trois. «La combinaison d'outils plus efficaces et accessibles pour prévenir et traiter le cancer du col de l'utérus va contribuer à alléger le coût de la santé, en particulier dans les pays à bas revenus», a indiqué Nathalie Broutet, épidémiologiste à l'OMS.

Dépistage tous les cinq ans

Par ailleurs le dépistage à partir de 18 ans des infections au papillomavirus, responsable de 99% des cancers du col de l'utérus qui tue plus de 270 000 femmes par an, pourra se faire tous les cinq ans en cas de résultats négatifs, contre deux ans actuellement dans de nombreux pays.

A noter qu'en France, où le cancer du col de l'utérus est à l'origine d'un peu plus d'un millier de décès par an, le vaccin est actuellement préconisé pour les jeunes filles de 11 à 14 ans. Et cela alors que le Haut Conseil de la santé (HAS) publique avait également préconisé une vaccination à l'école dès l'âge de 9 ans, et en milieu scolaire.