L'obésité coûte près de 60 milliards d'euros au Royaume-Uni

Economie L'obésité coûte près de 60 milliards d'euros par an à l'économie britannique, soit pratiquement autant que le tabac...

20 Minutes avec agences

— 

62% des anglais sont obèses ou en surpoids
62% des anglais sont obèses ou en surpoids — Justin Sullivan AFP/Getty Images/Archives

Avec 58,6 milliards d'euros par an, l'obésité représente le deuxième poids le plus important pesant sur l'économie du Royaume-Uni, révèle un rapport publié, jeudi, au Royaume-Uni, considéré comme «le pays le plus gros d'Europe». 

Une obésité et ses prises en charge psychologiques ou médicales qui entraînent une perte annuelle équivalent à 3% du produit intérieur brut (PIB) d'un pays où 25% des adultes sont obèses et 37% des autres sont en surpoids (soit un total de 62% des Anglais à se trouver au-dessus de la norme).

Devant les pertes liées au terrorisme

Selon cette étude commandée par le McKinsey Global Institue (MGI), l'obésité arrive juste derrière le tabac (71 milliards d'euros en 2012) en termes de coût et devance les pertes liées aux violences armées, les conflits et le terrorisme.

Au niveau mondial, plus de 2,1 milliards de personnes, soit près de 30% de la population mondiale, sont considérées comme en surpoids ou obèses. D'ici 2030, ce sera près de la moitié de la planète qui sera dans ce cas, s'alarme MGI. Aujourd'hui, l'obésité coûte déjà 1.600 milliards d'euros par an à l'économie mondiale.