Ebola: Les Etats-Unis vont envoyer des troupes en Afrique pour lutter contre l'épidémie

SANTE Barack Obama a appelé le monde à «agir vite» pour éviter le pire...

P.B. avec AFP

— 

Le président Barack Obama lors de la présentation des grandes lignes du plan d'action américain, à Atlanta le 16 septembre 2014
Le président Barack Obama lors de la présentation des grandes lignes du plan d'action américain, à Atlanta le 16 septembre 2014 — Mandel Ngan AFP

Le temps presse. Le président Barack Obama a appelé mardi «à agir vite» face à l'épidémie d'Ebola pour éviter que des «centaines de milliers» de personnes ne soient infectées par ce virus contre lequel l'ONU entend mobiliser un milliard de dollars.

«C'est une épidémie qui n'est pas seulement une menace pour la sécurité régionale, c'est une menace potentielle pour la sécurité mondiale si ces pays s'effondrent, si leurs économies implosent, si les gens paniquent», a averti Obama en présentant, à Atlanta, les grandes lignes du plan d'action américain.

Evoquant une démarche «similaire» à la réponse américaine après le tremblement de terre en Haïti en janvier 2010, le président américain a assuré que les Etats-Unis, qui enverront quelque 3.000 militaires sur le terrain, étaient prêts à jouer un rôle moteur face à une épidémie qui progresse «de façon exponentielle».

2.461 morts

Depuis le début de l'année, l'épidémie a tué 2.461 personnes sur 4.985 cas, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au-delà de la création d'un centre de commandement militaire à Monrovia, capitale du Liberia, pour soutenir les efforts à travers la région, il a annoncé la mise en place d'un pont aérien pour acheminer le personnel sanitaire et le matériel plus rapidement vers l'Afrique de l'Ouest, ainsi que d'une base intermédiaire au Sénégal pour «aider à distribuer l'aide sur le terrain plus rapidement».

Les militaires participeront en particulier à la construction de nouveaux centres de traitement dans les zones les plus touchées et le gouvernement américain mettra en place un centre permettant la formation de 500 travailleurs sanitaires par semaine.

Mobilisation internationale

Les Etats-Unis ont soumis mardi à leurs 14 partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution destiné à mobiliser les gouvernements contre la progression inquiétante de l'épidémie d'Ebola. Ce texte devrait être adopté lors d'une réunion d'urgence jeudi après-midi. Il est très rare que le Conseil adopte une résolution sur une crise majeure de santé publique: il ne l'a fait qu'à deux reprises, avec des textes sur le Sida en 2000 et 2011.

Afin d'endiguer plus rapidement l'épidémie, la Banque mondiale a approuvé mardi le don de 105 millions de dollars, dont 52 pour le Liberia, 28 pour la Sierra Leone et 25 pour la Guinée.La Chine a annoncé l'envoi de 59 personnes en Sierra Leone, portant à 174 le nombre de ses personnels médicaux dans ce pays, où 165 docteurs et infirmiers cubains sont également attendus.

L'ONU table désormais sur 20.000 personnes infectées d'ici à la fin de l'année: 16% en Guinée, 40% au Liberia et 34% en Sierra Leone. Elle espère que les contaminations vont diminuer avant la fin de l'année, puis cesser avant la mi-2015.