Quelle épilation choisir quand on est pressé(e)?

DERMATOLOGIE Quelques précautions d’usage s’imposent quand on contrôle sa pilosité avant d'aller au soleil...

Romain Scotto

— 

Photo d'illustration d'une épilation au laser.
Photo d'illustration d'une épilation au laser. — Credit:OLAF DOERING/IMAGO/SIPA/1009271502

En matière de pilosité, le D-Day est célébré à peu près tous les jours précédant les grandes chaleurs de l’été. La guerre du poil commence bien avant les après-midi tongs-serviette-plage, quand les rayons UV vous maltraitent l’épiderme. Pourtant chaque année, les dermatologues accueillent dans leurs cabinets des patients qui ont oublié les règles essentielles d’une épilation maîtrisée. Qu’ils soient adeptes du rasoir, de la cire, de l’électrolyse ou du laser, les amateurs de maillot brésilien doivent nécessairement observer un délai avant d’aller faire la crêpe en bord de mer.

«Là, les gens se précipitent au dernier moment. Ils veulent une épilation au laser. On leur dit que c’est hors de question. On commencera à la rentrée», indique poliment Catherine Oliveres Ghouti, membre du membre du Syndicat national des dermatologues. Après un tel acte, le patient doit nécessairement observer un délai de trois semaines, voire un mois, avant de s’exposer au soleil. «Le risque est de garder des taches brunes qui mettront des années à partir. Le rayon laser pénètre dans la peau, va jusqu’à la racine du poil. La lumière crée un risque de pigmentation qui se traite très difficilement.»

Taches brunes, taches claires

Idem pour l’épilation électrique qui peut entraîner une pigmentation ou de dépigmentation de la peau en cas d’exposition trop précoce. Pour éviter les mauvaises surprises, le délai d’attente est d’au moins deux semaines, indique une autre dermatologue installée à Paris: «Avec l’épilation électrique, on crée des petites blessures apparentes, des mini-cicatrices qu’il faut protéger. Pour soigner les taches claires, on doit refaire des pigmentations avec des tatouages pour redonner la couleur normale. Si c’est hyperpigmenté (taches brunes), il existe des crèmes..»

Les plus pressé(e) s opteront donc pour le rasoir ou la cire, qui ne demande qu’un court délai d’attente. «48h» pour Annie Tundidor, dermatologue à Martigues. «Si on va tout de suite au soleil, on peut aussi subir des tâches parce qu’on arrache parfois la première pellicule de peau.» Pour éviter la litanie des infections non désirées (allergie, abcès, herpès, furoncle, cystite, mycose), la désinfection locale est aussi préconisée. Tout comme l’utilisation de crèmes hydratantes, cicatrisantes ou de talk pour les épilations de maillot. A la fin de l’été, cela vous évitera peut-être quelques désagréments. Et donc d’être de mauvais poil.