Le liquide des cigarettes électroniques pourrait être à l'origine d’empoisonnements

SANTE Plus de 1.350 cas d’empoisonnement auraient été recensés en une année aux Etats-Unis, selon le «New York Times». En cause: le liquide utilisé pour remplir les cigarettes électroniques…

Romain Lescurieux

— 

Le Collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE) a salué mercredi un accord "équilibré qui garantit à la fois la qualité des produits" et "l’information des consommateurs", après l'accord entériné à Bruxelles pour encadrer le marché en plein essor de la cigarette électronique.
Le Collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE) a salué mercredi un accord "équilibré qui garantit à la fois la qualité des produits" et "l’information des consommateurs", après l'accord entériné à Bruxelles pour encadrer le marché en plein essor de la cigarette électronique. — Kenzo Tribouillard AFP

Sans goudron, sans cyanure, sans nickel ou plomb, le liquide des e-cigarettes électroniques ne serait en revanche pas sans danger.

Les enfants: premières victimes

C’est ce que rapportait le New York Times lundi dans un éditorial. En 2013, aux Etats-Unis, 1.351 cas d’empoisonnement accidentel ont été recensés, soit une hausse de 300 % par rapport à 2012. L’année 2014 est partie sur un rythme encore plus élevé (651 cas depuis le début de l’année) et pourrait voir le nombre d’intoxications se multiplier par deux, selon les chiffres du Centre national d’informations sur les empoisonnements.

Les enfants de moins de 4 ans seraient les premières victimes d’empoisonnement aux liquides électroniques. Le quotidien explique qu’une cuillère à thé suffit pour tuer un enfant et qu’une cuillère à soupe avec une dose très concentrée de nicotine pourrait éventuellement tuer un adulte.

«La question n’est pas de savoir si un enfant va être gravement empoisonné ou être tué. La question c’est de savoir quand», affirme Lee Cantrell, directeur du centre antipoison de Californie et professeur de pharmacologie à l’université de Californie. Pour l’heure, un seul décès (un adulte, à la suite d’un suicide par injection) est à déplorer.

«Plus dangereux que le tabac»

Toujours selon le New York Times, le liquide contient des neurotoxines qui peuvent provoquer des nausées, des lésions et aller jusqu’à la mort. Il serait beaucoup plus dangereux que le tabac car il est absorbé plus rapidement, même à faible concentration.

En France, à la différence des Etats-Unis, la vente des cigarettes électroniques est réglementée (interdite aux mineurs, emballage de sécurité pour les enfants, mises en garde et seuil maximum de 20 mg/l de nicotine).