Vers une consultation médicale à 25 euros?

SANTE C'est le souhait du nouveau patron de la CSMF, premier syndicat de médecins libéraux...

avec AFP

— 

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale française devrait être plus élevé que prévu en 2013, à -14,3 milliards d'euros, a-t-on appris jeudi auprès de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS).
Le déficit du régime général de la Sécurité sociale française devrait être plus élevé que prévu en 2013, à -14,3 milliards d'euros, a-t-on appris jeudi auprès de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS). — Fred Dufour AFP

Le président fraîchement élu de la CSMF, second syndicat chez les généralistes, a demandé mercredi lors d'une conférence de presse l'ouverture «de toute urgence» de négociations pour revaloriser de 23 à 25 euros la consultation médicale de base.

Jean-Paul Ortiz a été élu le 22 mars à la tête de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF, premier syndicat de médecins libéraux et second pour les généralistes). Lors de sa présentation à la presse, il a érigé en «priorité numéro 1» l'ouverture d'une négociation tarifaire en 2014, «afin que l'acte de base soit porté à un minimum de 25 euros». Le tarif de la consultation à 23 euros est appliqué depuis le 1er janvier 2011.

23 euros, un tarif «déconnecté de la réalité»

Ce tarif de 23 euros est «déconnecté de la réalité et des tarifs actuels», a estimé mercredi M. Ortiz.

Une autre priorité concerne «la pleine application du Contrat d'accès aux soins», qui s'adresse aux médecins de secteur 2 (honoraires libres), et prévoit une stabilisation des dépassements, en échange d'avantages sociaux.

La CSMF représente les médecins généralistes et spécialistes libéraux et revendique 12.000 adhérents.