Rennes

PSA Rennes dans l'incertitude

L'attente risque d'être longue jusqu'au 12 juillet pour les 5 800 salariés de l'usine PSA La Janais, à Chartres-de-Bretagne. Ce jour-là, un comité central d'entreprise doit se tenir à Paris pour év...

L'attente risque d'être longue jusqu'au 12 juillet pour les 5 800 salariés de l'usine PSA La Janais, à Chartres-de-Bretagne. Ce jour-là, un comité central d'entreprise doit se tenir à Paris pour évoquer l'avenir des sites du constructeur automobile, dont celui de La Janais. Un avenir qui s'annonce morose si l'on en croit plusieurs sources syndicales citées par l'agence de presse économique Bloomberg. Alors que le chiffre de 6 000 suppressions de postes en Europe était évoqué par la direction de l'entreprise, les syndicats parlent désormais de « 8 000 à 10 000 suppressions de postes » rien que pour la France, soit 10 % des effectifs du constructeur dans l'Hexagone. Le site d'Aulnay pourrait ainsi être fermé et celui de La Janais perdre entre 1 000 et 1 500 salariés. La direction de PSA estime en effet que le site rennais est en « sureffectif ». Une tendance qui devrait encore s'accentuer avec l'arrêt des équipes de nuit programmé dans les jours à venir. En 2005, l'usine de La Janais employait environ 12 000 personnes.J. G.
Lire aussi p. 7