21 entreprises sur la liste noire

— 

« Préoccupée » par la situation économique en Ille-et-Vilaine, la CGT vient de dresser une liste noire des entreprises où l'emploi est menacé. « On en a recensées 21, ce qui représente 7 000 emplois. Mais on sait déjà que la liste est incomplète », explique Loïc Morel, secrétaire départemental de la CGT. La menace qui plane sur le site de PSA gonfle largement la liste avec 5 800 emplois concernés. « Toute l'économie du département dépend de la Janais. Nous allons faire pression sur la direction pour qu'un nouveau véhicule soit annoncé sur le site rennais », ajoute le syndicaliste. La CGT s'appuiera sur une pétition qui sera prochainement lancée pour soutenir sa démarche. La direction de PSA a par ailleurs annoncé que l'avenir du site de Rennes, comme celui d'Aulnay, serait évoqué fin juillet. La CGT s'inquiète aussi pour Andros à Marcillé Raoul (170 emplois), Technicolor à Cesson, ou encore Faurécia à Redon. Le syndicat espère également que le préfet validera l'accord régissant le travail le dimanche, signé par les élus, syndicats et association de commerçants du pays rennais.C. A.