Du son rennais dans la B.O. du « Dictateur »

Jérôme Gicquel

— 

S'il y a bien quelqu'un qui attend avec impatience la sortie du nouveau film de Sacha Baron Cohen dans les salles obscures, c'est bien Naufalle Al Wahab. Non pas par dévotion au déjanté réalisateur britannique mais parce ce Rennais de 35 ans verra son nom défiler dans le générique du « Dictateur » qui sort mercredi. Salarié du Crij et chanteur du groupe Aïwa, Naufalle s'est en effet retrouvé dans une histoire comme seul Hollywood sait en produire. « Le 12 décembre 2011, dans l'après-midi, je reçois un appel d'une manager que j'avais rencontrée lors d'une tournée avec Aïwa en Angleterre. Bossant désormais pour la Paramount, elle m'explique qu'ils recherchent quelqu'un qui rappe en arabe pour le prochain film de Sacha Baron Cohen », raconte le trentenaire. Né de parents irakiens et parlant couramment arabe ce rappeur chevronné a donc le profil idéal pour décrocher le rôle.

De Jay-Z à Snoop Dog
Moins de 48 heures plus tard, le chanteur se retrouve à Londres en studio avec Erran Baron Cohen, le frère du réalisateur qui assure la direction musicale des films, pour enregistrer la version traduite en arabe de « State of Mind » de Jay-Z et Alicia Keys. « Tout se déroule bien, l'équipe du film adore le morceau mais on apprend finalement début mai que Jay-Z refuse que l'on reprenne sa chanson », poursuit Naufalle. Sacha Baron Cohen ayant besoin d'une chanson en arabe pour son film, la production se rabat sur le morceau « The Next Episode » . Naufalle enfile donc le costume de Snoop Dog et s'entoure d'El Tayeb Ibrahim, une de ses connaissances qui vit aux Etats-Unis, pour l'accompagner à la place de Dr Dre. « J'ai enregistré le morceau au studio Passage à Niveaux à Rennes et on a ensuite échangé par Internet. » A dix jours de la sortie aux Etats-Unis, le 16 mai, Naufalle reçoit confirmation qu'il sera bien au générique. « Le morceau est repris dans la scène où Sacha arrive à New-York à dos de dromadaire ainsi que dans le générique final ! » Naufalle n'en dira pas plus sur le film car il ne l'a toujours pas vu. « Mercredi soir, je file acheter ma place pour entendre ma chanson en Dolby stéréo. »