Cesson découvre la fibre

Jérôme Gicquel

— 

Débit de 100 mégabits par seconde, accès aux chaînes en haute définition et en 3 D, développement du télétravail et du multi-écran... Tous les nouveaux usages qu'offre le très haut débit vont bientôt devenir réalité pour les habitants de Cesson-Sévigné. L'opérateur Orange vient en effet de lancer le déploiement de la fibre optique dans la commune. Les premiers quartiers à en bénéficier seront La Croix Noblet, Le Tertre et La Monniais avec « une commercialisation de l'offre prévue pour les fêtes de fin d'année », a annoncé jeudi Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales chez Orange.

Moins de 1 000 abonnés rennais
Les habitants des autres quartiers devront quant à eux se montrer patients, Orange ne prévoyant de couvrir intégralement la commune qu'à l'horizon 2016. « On met en moyenne cinq ans pour fibrer l'ensemble d'une commune », détaille Bruno Janet. Lancé en 2010 à Rennes, le déploiement de la fibre se poursuivra ainsi jusqu'en 2015. Pour l'heure, 65 % des Rennais sont éligibles à la fibre optique d'Orange, soit environ 70 000 foyers. La commercialisation de l'offre se révèle cependant assez poussive, le cap du millier d'abonnés n'ayant toujours pas été franchi. « On a pris le pari de vendre l'offre fibre au même prix que l'ADSL », tente de convaincre Bruno Janet. Les élus locaux sont quant à eux déjà séduits par l'arrivée de cette nouvelle technologie, à l'image de Daniel Delaveau, maire de Rennes et président de Rennes Métropole, qui y voit un moyen de « renforcer l'attractivité de nos territoires et la compétitivité de nos entreprises. » Après Rennes et Cesson, le déploiement du très haut débit se poursuivra dans les prochains mois à Saint-Jacques-de-la-Lande. Pour ne pas faire de jaloux, Orange s'est par ailleurs engagé à déployer progressivement la fibre dans l'ensemble des communes de Rennes Métropole.

La concurrence

Orange n'est pas le seul opérateur à déployer la fibre optique à Rennes. SFR a démarré le chantier début 2011 avec l'objectif de relier 100 000 logements en 2 à 3 ans. Free et Numericable se sont également lancés dans la bataille.