Aller voter pour se faire rouler

Camille Allain

— 

Jusqu'à 40 courses par jour par vélo.
Jusqu'à 40 courses par jour par vélo. — CYCLOVILLE

A chacun sa manière d'afficher son civisme. A Rennes, comme dans onze villes de France, l'entreprise Cycloville propose gratuitement ses services de vélo-taxi dimanche, à l'occasion du second tour de l'élection présidentielle. Objectif annoncé : « se mobiliser contre l'abstention » en proposant un transport gratuit vers les bureaux de vote. « Nous défendons un mode de déplacement alternatif. La sensibilisation et les gestes citoyens, nous les menons toute l'année. C'est donc logique que nous nous inscrivions dans cette démarche », justifie Jacques Letourneur, responsable de Cycloville à Rennes.

Un bon coup de pub
N'imaginez pas non plus vous faire trimbaler partout. « On reste au cœur de ville. On ne va pas à Cesson ou Chantepie. » D'ordinaire, la course est facturée 1 € du kilomètre par personne, auquel s'ajoute 1 € de prise en charge. Implantée depuis deux ans à Rennes, l'entreprise espère se faire connaître du grand public. « Aujourd'hui, nous avons cinq vélos-taxis. On a nos habitués, surtout chez les seniors. Mais l'activité est moins intense que je ne le pensais. »