L'auto perd sa priorité sur l'axe est-ouest

Camille Allain

— 

Compte tenu de la largeur démesurée de l'avenue François-Château, les automobilistes se doutaient que la voie d'accès à Rennes serait un jour modifiée. Entamés le 2 janvier, les travaux de réaménagement de l'axe, baptisé Est-Ouest, avancent à bon rythme. « Nous travaillons sur un tronçon de 2,4 km qui reliera les deux portions déjà réalisées à Rennes et à Cesson », commente Philippe Gillet, chargé d'opération à Rennes Métropole. Le projet, chiffré à plus de 25 millions d'euros, vise à offrir aux bus une ligne dédiée jusqu'au centre-ville. « L'objectif est de favoriser les transports en commun en leur donnant une fiabilité et une régularité », explique Guy Jouhier. L'élu aux transports à Rennes Métropole ose même la comparaison avec le tramway. « On transporte 37 000 à 38 000 voyageurs par jour sur cet axe, c'est l'équivalent de la fréquentation du tram d'Angers. On espère atteindre une vitesse moyenne de 22 km/h pour les bus, soit un chiffre comparable aux meilleurs tramways. »

Moins de voitures
Le développement des voies de bus sur un terre-plein central vise aussi à donner moins de place à la voiture. « Le quartier était devenu un lieu de transit pour les habitants de l'Est de Rennes qui se rendaient à la gare. Les travaux lui redonneront le calme d'une zone résidentielle », commente Sébastien Sémeril, élu du quartier. Le plan de circulation sera revu et un parking-relais « similaire à celui de la Poterie mais plus petit » sera mis en service au début du mois de juillet au niveau du futur pont. Avec ces 250 places, auxquelles s'ajouteront des emplacements le long de l'avenue, le stationnement ne devrait pas être pénalisé, malgré la démolition du parking Aristide-Briand prévu pour le début du mois de juillet. Les berges de la Vilaine seront également réaménagées pour accueillir piétons et vélos. « Aujourd'hui, l'usage est surtout sportif. A nous de développer la balade », explique Guy Jouhier. Les travaux s'achèveront en septembre 2013.