La carte « Sortir ! » séduit son monde et s'exporte

Camille Allain

— 

L'Ubu est partenaire du dispositif.
L'Ubu est partenaire du dispositif. — C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

Lancée début 2010 pour remplacer le pass loisirs et culture, la carte « Sortir ! » remporte un franc succès dans la capitale bretonne. Le dispositif compte aujourd'hui plus de 9 500 utilisateurs actifs et totalise plus de 40 000 utilisations rien qu'en 2011. Un chiffre en augmentation de 53 % par rapport à l'an dernier. « La carte est un très gros succès. C'est un phénomène que l'on n'avait pas vu venir, y compris financièrement », glisse Nathalie Appéré, adjointe à la Solidarité. Le conseil municipal a donc revu le budget du Contrat urbain de cohésion sociale à la hausse lundi soir. Un surcoût de 200 000 € qui ne fait pas fléchir la municipalité. « L'accès à la culture et aux loisirs doit rester un droit », affirme l'élue.

30 000 entrées au Cinéville
Réservée aux ménages les plus modestes, la carte offre d'importantes réductions dans 300 structures partenaires : cinémas, salles de concerts, théâtres... « Ce succès, c'est une satisfaction, mais c'est aussi inquiétant car il souligne la paupérisation de la population. De plus en plus de ménages sont éligibles », regrette Nathalie Appéré. Partenaire depuis le début, le Cinéville a vu sa fréquentation gonfler avec la carte « Sortir ! ». 21 000 entrées en 2011 contre 12 000 en 2010. « On a vu revenir beaucoup de gens, notamment des familles, qui avaient déserté les salles. Au lancement du dispositif, certaines personnes ne savaient plus comment fonctionnait une grille de cinéma », se souvient Sabrina Janvier, assistante de direction au Cinéville. A moins de 3 € la place, le succès devrait perdurer.

15 nouvelles villes

Valable à Rennes, Saint-Jacques-de-la-Lande, , Vern-sur-Seiche, Bruz et La Chapelle-Thouarault, la carte sera étendue d'ici fin 2012 à une quinzaine d'autres communes de l'agglomération, dont Cesson, Le Rheu et Acigné.