Après la fusion, les syndicats de PSA s'inquiètent

— 

Officialisée au début du mois, la fusion entre les constructeurs automobiles PSA et General Motors fait déjà des remous sur le site de la Janais. Toutes les organisations syndicales (FO, SIA/GSEA, CFE/CGC, CFDT, CFTC, UNSA), à l'exception de la CGT, se sont réunies ce jeudi. Elles ont convenu d'une déclaration commune qui sera lue lors du comité d'établissement prévu aujourd'hui.
Les syndicats s'interrogent sur l'avenir du site de Rennes et notamment du report de six mois du projet X8, modèle Citroën dont la construction était pressentie à Rennes. « La rumeur de son déploiement sur un site du constructeur GM est particulièrement inquiétante ». Depuis plusieurs mois, les syndicats espèrent l'attribution d'autres modèles. « Le manque de plan de charge pour les années à venir est préoccupant pour l'emploi », commente l'intersyndicale. Elle attend aussi un « engagement écrit » sur l'attribution de la plate-forme BVH2', censée équiper les véhicules de moyenne et haute gamme.C. A.