Quatre mois ferme à l'automobiliste

Camille Allain

— 

L'affrontement entre militants d'extrême gauche et d'extrême droite s'est achevé au tribunal ce jeudi à Rennes. En mai, une bagarre avait éclaté entre des militants et les gérants du bar Le Fleurte, où devait se tenir une réunion contestée. Des insultes et quelques coups avaient fusé avant qu'un militant soit volontairement renversé par une voiture, conduite par l'un des clients du bar. Résultat, l'automobiliste, déjà connu des services de police, a été condamné à quatre mois de prison ferme. Son avocate compte bien faire appel. « J'avais demandé la relaxe de mon client. Aucune preuve ne permet d'établir sa culpabilité », a-t-elle commenté à l'issue de l'audience. Le procureur avait requis une peine de huit mois.

400 € pour le Flash-Ball
Accusés d'avoir brandi des Flash-Ball pour dissiper la foule, deux frères, responsables du café, ont également été condamnés. Ils devront payer une amende de 400 € chacun pour avoir brandi leur arme. L'un d'eux est également condamné à deux mois de prison avec sursis pour « violences ». De son côté, la victime sera indemnisée à hauteur de 850 € par l'automobiliste en réparation du préjudice moral et des blessures engendrées.