Si les oiseauxm'étaient comptés

Jérôme Gicquel

— 

Le rouge-gorge, un habitué des lieux.
Le rouge-gorge, un habitué des lieux. — YANN FEVRIER

Habitants des villes ou des zones rurales, les oiseaux comptent sur vous ce week-end. A l'initiative de l'association Bretagne Vivante, le grand public est invité à une grande enquête participative afin de recenser les différentes espèces de volatiles qui peuplent les parcs et jardins bretons. « Cela va nous permettre d'avoir une photographie précise de l'état des populations », indique Vincent Jeudy, responsable de l'animation à la réserve naturelle des marais de Séné (56).

La diversité des espèces
Une opération similaire menée l'an dernier dans les Côtes d'Armor avait permis de recenser près de 40 espèces différentes. Certaines très communes comme le rouge-gorge, le merle ou la mésange bleue. D'autres plus rares dans la région comme le grosbec ou le tarin des aulnes. « Les gens n'ont pas forcément conscience de la diversité d'espèces qu'il peut y avoir dans leur jardin, notamment ceux qui habitent en ville », poursuit Vincent Jeudy. Menée pour la première fois sur l'ensemble de la région ce week-end, cette campagne de comptage devrait être étendue au niveau national dès l'an prochain.