Pour 2012, le TGI espère moins de réformes

— 

Le tribunal de grande instance de Rennes a encore connu une année d'intense activité. En 2011, 8 923 affaires ont été jugées contre 7 921 en 2010, soit une augmentation de 12 %. « Les chiffres sont relativement stables, sauf pour la 3e chambre, celle de la famille, qui a vu son activité fortement augmenter avec 3 843 affaires jugées », a souligné Dominique Couturier, président du TGI, lors de l'audience de rentrée. Le délai moyen de procédure reste stable à 6,6 mois en moyenne. « Preuve de la bonne tenue du tribunal, car nos moyens n'augmentent pas eux », a relevé le président.
« J'émets le souhait que 2012 ne soit pas une avalanche de textes de lois, notamment en vue des élections. La modernisation de la justice ne doit pas se faire avec des considérations économiques », a-t-il ajouté. Le procureur de la République a quant à lui exprimé son souhait de voir les comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité se multiplier « afin de libérer du temps pour les affaires qui en ont besoin ».C. A.