RENNES - La SNCF jugée après un décès

— 

Le 17 février 2003, une jeune fille de 16 ans était fauchée mortellement par un train en traversant la voie à la halte ferroviaire de Laillé, au sud de Rennes. Près de 9 ans après le drame, le procès doit se tenir aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Rennes. Représentée par son directeur régional, la SNCF est poursuivie pour « homicide involontaire par personne morale. » A l'époque, l'instruction avait jugé que le chemin emprunté par les passagers n'était pas « clairement sécurisé » et était donc « dangereux ».J. G.