Un nouveau souffle pour dix-huit élèves

Jérôme Gicquel

— 

Atelier crêpes au programme pour ces deux jeunes accueillis à l'internat de respiration.
Atelier crêpes au programme pour ces deux jeunes accueillis à l'internat de respiration. — J . GICQUEL / APEI / 20 MINUTES

Visite d'une exposition aux Champs Libres, piscine, atelier crêpes ou bien encore cours de tai-chi-chuan. Malgré un après-midi pluvieux, les activités ne manquent pas ce mercredi pour les 18 élèves, âgés de 11 à 16 ans, qui sont accueillis cette année à l'internat de respiration de Mézières-sur-Couesnon, au nord-est de Rennes. L'établissement, unique en France, a ouvert ses portes à la rentrée 2009 à l'initiative du conseil général d'Ille-et-Vilaine. « En lien avec les familles et les collèges, nous accueillons des jeunes du département qui ont un rapport aux règles difficile, des difficultés de concentration à l'école ainsi que des liens compliqués avec leur famille », précise Gildas Hemono, le directeur de l'établissement. « Mais on ne force personne à nous rejoindre. Il faut que les jeunes émettent la volonté de venir afin que l'on en fasse les propres acteurs de leur évolution », poursuit le directeur.

Effort et maîtrise de soi
Pierre*, 14 ans, a rejoint l'internat de respiration en septembre. « Je rencontrais quelques problèmes avec les autres élèves de mon collège. J'ai aussi redoublé ma 4e car je ne faisais rien à l'école. » Avec le soutien des trois animateurs de la structure, Pierre s'est donc remis au travail et les efforts sont déjà visibles sur le carnet de notes de l'élève qui souhaite plus tard « devenir médecin ou travailler dans le domaine juridique. »
Scolarisés dans les collèges de la région, les 18 jeunes bénéficient à leur retour à l'internat d'un environnement propice pour se remettre sur les rails. Situé sur une base de loisirs, l'établissement offre en effet tout une panoplie d'activités sportives comme le VTT, l'escalade ou le kayak. « On travaille avec eux sur les notions d'effort, de maîtrise de soi et de respect des consignes », indique Gildas Hemono. Lancé à titre expérimental en 2009 et pour trois années, le projet d'internat de respiration sera prolongé en septembre avec une nouvelle promotion d'une vingtaine d'élèves.