Le PS doit-il payer le Petit Géant ?

— 

La polémique a été relancée hier par Bertrand Plouvier, élu de Rennes Capitale (UMP). Dans un communiqué, le conseiller municipal d'opposition demande à ce que le coût du spectacle de Noël du Petit Géant soit considéré comme des « dépenses de campagne » du Parti socialiste. « J'ai décidé de demander à la commission de contrôle des comptes de campagne d'inscrire cette dépense (85 000 €) aux comptes de votre candidat François Hollande, ainsi qu'aux comptes des candidats rennais investis par le Parti socialiste », annonce Bertrand Plouvier.
L'action intervient quelques semaines après la polémique entourant le conte de Noël, projeté sur la façade de la mairie. Le scénario avait alors fait parler de lui, de nombreux habitants jugeant l'histoire « trop politique » et des allusions un peu grossières à l'encontre du président Sarkozy et de son gouvernement.

« Pas matière à polémiquer »
« Après la description de l'apocalypse sarkozienne vient la douceur socialiste. Après le déluge et la terreur, c'est une pluie de roses - à l'image de l'emblème du PS - qui vient rétablir le bonheur », dénonce l'élu d'opposition. Une attaque balayée par les créateurs du spectacle. « Cela dépasse tout entendement », réagit Benoit Quero, fondateur de Spectaculaires, à l'origine du conte. « La nature d'un spectacle est de susciter le débat ou l'interrogation. Il n'y a donc pas matière à une telle polémique ». Contacté, la direction du Parti socialiste n'a pas souhaité réagir. J. G ET C. A