Quitter la Bretagne pour mieux y revenir

Jérôme Gicquel

— 

77 % des natifs bretons vivent aujourd'hui dans la région.
77 % des natifs bretons vivent aujourd'hui dans la région. — MAISONNEUVE / SIPA

Même si personne n'osait vraiment en douter, l'Insee vient de confirmer que les Bretons étaient bel et bien attachés à leur région. Ainsi, sur les 3 014 000 personnes qui y sont nées, 2 333 000 habitaient encore la Bretagne en 2008 selon les dernières données de l'Insee. Un pourcentage s'élevant à 77 % qui place la Bretagne dans le peloton de tête des régions françaises, derrière l'Alsace, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur ou l'Aquitaine. Reste donc le cas de ces quelque 680 000 Bretons de naissance qui ont quitté le bercail pour tenter l'aventure ailleurs. Sans grande surprise, c'est principalement en région parisienne qu'ils ont trouvé refuge avec un peu plus de 206 000 « exilés », dont 50 000 qui résident à Paris. Les Bretons sollicitent ensuite les Pays de la Loire (22,2 %), la région Paca (6,4 %) ou la Basse-Normandie (5,1 %) pour s'installer.

Le retour vers la trentaine
« La plupart partent de la région autour de 20 ans au moment des études ou du premier emploi », souligne Laurent Auzet de l'Insee Bretagne. A 27 ans environ, un tiers des Bretons vit ainsi dans une autre région. C'est à partir de 30 ans que le solde migratoire de la Bretagne redevient positif, les arrivées prenant le pas sur les départs. « Environ un Breton sur 10 revient ensuite dans la région ce qui en fait le plus fort taux de retour vers la région natale », poursuit Laurent Auzet. Un pic de retours est également enregistré autour de 60 ans, les jeunes retraités revenant couler des jours heureux dans leur chère et tendre Bretagne.

La campagne de recensement 2012

L'enquête de recensement 2012 sera menée à partir de demain et jusqu'au 25 février à Rennes par 43 agents recenseurs. 8 % des adresses de la ville sont concernées par ce recensement, soit près de 9 400 logements. Les personnes recevront un courrier du maire avant la venue des agents recenseurs. Plus d'infos au 0 800 35 00 35.